seedorf ronaldinho milan 032010
Seedorf et Ronaldinho (Milan AC) | AFP-Meyer

Inter : Le Milan en a assez

Publié le , modifié le

Avec trois points d'avance sur l'Inter, le Milan AC, leader de la Serie A, a l'occasion de distancer son ennemi juré lors de la 12e journée du championnat. Et de laver les récents affronts... Avant ce derby explosif, la Juventus et l'AS Roma, en net regain de forme toute les deux, auront donné le ton de ce week-end bouillant en Italie. A noter également le choc entre la Lazio et Naples, respectivement 2e et 3e du classement. Ça promet !

Cela n'a que trop duré. Rejeté dans l'ombre de l'Inter depuis cinq ans, le Milan AC espère enfin tenir sa revanche. Les Rossoneri, qui a vu leur voisin honni truster les titres nationaux et continentaux pendant cette période noire (et bleue), ont l'opportunité de distancer de six longueurs les intéristes. Pour cela, il faudra gagner le 157e derby milanais de l'histoire... Pour le moment, l'avantage comptable est encore du côté de l'Inter (58 victoires contre 49 pour le Milan AC et 49 matchs nuls). L'avantage psychologique aussi. L'an passé, les partenaires d'Eto'o s'étaient imposés par deux fois (2-0, 4-0) en humiliant le club de Berlusconi.

En dépit d'une grosse baisse de régime ces dernières semaines (matchs nuls contre Brescia et Lecce), l'Inter avance donc confiante. "Milan sera chaud bouillant car ils sont en tête du championnat", annonce Stanjkovic, le milieu de l'Inter, "mais je ne suis pas inquiet. Même si nous avons perdu quelques points, les Rossoneri n'ont que trois unités d'avance sur nous". Et d'ajouter : "je suis certain que nous allons inverser la tendance dimanche. La motivation en manquera pas, les derbys sont toujours des rencontres très excitantes".

Certains acteurs majeurs ne seront pourtant pas de la fête à San Siro (où l'Inter aura l'avantage de "recevoir" et donc de compter sur des fans beaucoup plus nombreux). L'attaque milanaise est en effet amputée de ses deux flèches les plus "buteuses", Pato et Inzaghi, tous les deux blessés. On parle même de fin de saison pour l'Italien, touché au genou, voire de fin de carrière. Max Allegri, le coach du Milan AC devra donc faire confiance à ses artistes, Ronaldinho (pourtant hors de forme), Robinho et Ibrahimovic, pour créer la différence. A l'Inter, c'est le rugueux défenseur argentin Samuel qui est sur le flanc pour un moment. Mais les Nerazzurri espèrent bien pouvoir récupérer Wesley Sneijder, victime d'une crise d'anémie face à Lecce. 

Roma-Juve, le bal des ressuscités

A la dérive en début de championnat, les clubs romains et turinois sont de retour dans le haut du tableau et s'affrontent samedi en ouverture de cette 12e journée. La Louve a retrouvé son appétit, comme en témoigne ses trois victoires de rang, dont un probant succès face au rival laziale (2-0). Mais la Juve, actuellement 5e et qui possède un point d'avance sur les Romains, ne se laissera pas apprivoiser. Dimanche à 12h30, la Lazio pourra provisoirement reprendre les commandes de la Serie A si les Biancoceleste parviennent à battre Naples. Rien n'est moins sûr car les Romains restent sur deux revers consécutifs alors que Napolitains débarquent précédés d'une série de trois succès...

Julien Lamotte