Serie A : Icardi donne des ailes à l'Inter

Serie A : Icardi donne des ailes à l'Inter

Publié le , modifié le

Un triplé de Mauro Icardi a permis à l'Inter Milan de remporter le derby face à son voisin de l'AC Milan au terme d'une match à rebondissement (3-2). Grâce à ce succès, les Nerazzuri reviennent à deux points du leader napolitain après cette 8e journée de Serie A.

Mauro Icardi a fait pencher la balance. Son triplé, dans son style typique, a accablé l'AC Milan, désormais relégué à 10 points de son éternel rival après un match retransmis dans 180 pays. C'est dire que cet exploit aura un certain retentissement. Il scelle surtout le début de saison presque parfait de son club qui, s'il ne brille pas autant que Naples sur le plan du jeu, a le mérite de suivre le rythme du leader du championnat.

Dès la 13e minute, l'Interiste Candreva se signalait par une frappe qui fracassait la barre de l'AC Milan. Ce coup de semonce était suivi par un débordement du même joueur qui, cette fois, centrait à la perfection pour Icardi. En pleine réussite en ce moment, l'Argentin réalisait le geste parfait du buteur pour ouvrir le score (1-0, 28e). L'avantage était on ne plus plus logique tant les Nerazzurri avaient dominé ce début de derby face à leurs frères ennemis. Trop empruntés, comme paralysés par leur début de saison mitigé (4 victoires, 3 défaites malgré les 220 millions d'euros investis), les Rossoneri peinaient à poser le pied sur le ballon et encore plus à se montrer dangereux. 

Bonaventura n'a pas suffi 

La reprise offrait pourtant un visage diamétralement opposé avec un AC Milan transfiguré et une Inter qui reculait dangereusement. Et l'excellent Suso, après avoir contraint Handanovic à une première parade de classe, voyait ses efforts récompensés par une égalisation sur une frappe placée (1-1, 56e). L'Inter aurait pu douter mais cette saison l'équipe de Spalletti brille par son pragmatisme. Et par le sens du but d'Icardi. D'une reprise pleine d'adresse, l'avant-centre interiste redonnait l'avantage aux siens, signant au passage son 8e but de la saison. Pourtant échaudés par le retour de flamme de l'AC Milan, les Noir et Bleu commettaient encore l'erreur de trop se replier sur leur maigre avance et, une nouvelle fois, la pugnacité des hommes de Montella faisait le reste. D'une reprise en bout de course, et avec un peu de chance puisque Handanovic rentrait lui-même le ballon dans ses propres filets, Bonaventura arrachait le match nul (2-2, 81e).

Mais il était dit que cette soirée appartenait à Mauro Icardi. Imperturbable malgré la pression, l'Argentin transformait un penalty logique dans les dernières secondes et offrait, dans un San Siro en fusion, une 64e victoire à l'Inter en championnat face à son voisin honni (53 succès).

Julien Lamotte