Stephan El Shaarawy (Milan)
Stephan El Shaarawy, ici sous le maillot de Milan | GIUSEPPE CACACE / AFP

El Shaarawy sauve Milan

Publié le , modifié le

Un nouveau but de Stephan El Shaarawy a offert une victoire étriquée à l'AC Milan contre le Genoa (1-0), sauvant sans doute la tête de son entraîneur Massimiliano Allegri en match avancé de la 9e journée de Serie A. La très grande forme d'El Shaarawy, auteur de son sixième but en Serie A, a mis fin à la série de trois défaites du Milan, toutes compétitions confondues.

A 13 minutes de la fin le "Petit Pharaon", qui fêtait ses 20 ans samedi, a coupé dans les six mètres un centre tendu d'Ignazio Abate (77), sur la seule vraie occasion des "Rossoneri". Il avait déjà signé notamment un but magnifique lors de la très précieuse victoire au Zenit Saint-Pétersbourg (3-2) en Ligue des champions le 3 octobre. Mais le buteur à la crète n'a pas résolu tous les problèmes du Milan, loin de là, car samedi, c'était encore un Pharaon dans le désert. Il ne s'est rien passé pendant une heure et quart, si ce n'est un contact douteux Cesare Bovo-Pato dans la surface, qui a fait râler le banc milanais (44).

Le Milan a été d'une inquiétante indigence. Le Brésilien Pato, dont c'était la première titularisation depuis huit mois, a logiquement manqué de rythme, et l'entente avec El Shaarawy n'a jamais fonctionné. Riccardo Montolivo, aligné en N.10, poste où il brille avec l'équipe nationale, a été transparent, comme Urby Emanuelson, le troisième attaquant. Allegri avait choisi une défense à trois centraux avec deux arrières-ailiers et le but est venu d'une des seules vraies incursions d'Abate. Au centre, le Colombien Cristian Zapata, aligné avec Daniele Bonera et Mario Yepès, a été préféré à Philippe Mexès, qui n'a pas convaincu lors de la défaite en Ligue des champions à Malaga (1-0), mercredi. Au Genoa, le premier match de Luigi Del Neri, qui a succédé lundi sur le banc à Luigi De Canio, n'a pas inversé la tendance d'une équipe ayant désormais concédé 4 défaites en 9 matches.

AFP