Juventus - Parme
La joie de Carlos Tevez | AFP - GIUSEPPE CACACE

Doublé de Tevez, Mexès s'offre la Viola

Publié le , modifié le

Grâce à un doublé de Carlos Tevez (qui le remet en tête du classement des buteurs), la Juventus a battu (2-1) Parme, réduit à 10 durant 25 minutes, lors de la 30e journée de Série A. Naples a réalisé un joli carton sur le terrain de Catane (4-2), avec un doublé de Zapata. En revanche, à domicile, la Fiorentina a été vaincue (2-0) par l'AC Milan, où Philippe Mexès a ouvert le score.

La Roma avait mis la pression en s'imposant face au Torino (2-1) hier. Mais la Juventus a tenu le coup sur son terrain, pour vaincre Parme (2-1). Aux portes de l'Europe, les Parmesans avaient l'occasion parfaite de frapper un énorme coup. Mais ils ont dû courir après une première période au cours de laquelle Carlos Tevez a réalisé un doublé (25e, 32e). A l'image de son équipe, l'Argentin a parfaitement géré la pression mise par l'autre Turinois mais du Torino, Immobile, buteur hier et qui lui avait pris en solitaire la tête du classement des meilleurs buteurs. Ces deux réalisations le replacent en première position. 

Mais la fin de match n'a pas été de tout repos pour les hommes d'Antonio Conte, battus par un but de Cristian Molinaro (62e). Mais trois minutes après, l'ancien Turinois, Amauri, était exclu, laissant ses coéquipiers réduits à dix. Et face au leader du championnat, sur sa pelouse, la tâche était un peu trop compliquée. La Juve reprend donc 14 points d'avance sur la Roma. Et l'équipe de Rudi Garcia garde le Napoli à six longueurs, puisque les Napolitains ont remporté aisément leur match à Catane (4-2). Face à la lanterne rouge, Duvan Zapata s'est régalé en réalisant un doublé (17e, 43e), Callejon (25e), et Henrique (40e), complétant une première mi-temps idéale. Les deux buts de Monzon (52e) et Gyoember (75e) n'ont fait qu'alléger la correction.

Battre une équipe forte en jouant bien, le Milan du "Professeur" Seedorf ne  l'avait encore jamais réussi. Ce petit pas vers la sortie de crise a été  accompli grâce à un Mario Balotelli retrouvé. Un premier coup franc de "Super  Mario" repoussé par Neto sur Philippe Mexès a permis au défenseur français, associé à Adil Rami en charnière, d'ouvrir le score (23e). Un coup franc pleine  lucarne de Balotelli lui-même (64e) a contresigné la première vraie réussite du  technicien néerlandais. A la  Fiorentina, la nouvelle absence de Mario Gomez, touché, associée à celle de  Giuseppe Rossi depuis le début de l'année, coûte finalement trop cher, d'autant  qu'Alessandro Matri était dans un mauvais jour. Il a raté une énorme occasion à  1-0 (49).

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze