Di Natale
Di Natale a encore une fois sauvé son équipe de l'Udinese en inscrivant le seul but de la rencontre face à la Lazio de Rome. | GIUSEPPE CACACE / AFP

Di Natale guide l'Udinese, le Genoa patine

Publié le , modifié le

L'Udinese s'est immiscée dans la course aux places européennes en battant et rejoignant la Lazio Rome (6e), samedi en match avancé de la 33e journée, revenant de loin après un début de saison moyen. Le Genoa, qui n'a pu faire mieux qu'un match nul face à l'Atalanta, s'embourbe dans la zone rouge.

 

Encore signé Toto. L'inusable Antonio "Toto" Di Natale, à 35 ans, a réussi  un nouveau but magnifique sur une volée en équilibre, à la conclusion d'un  numéro à deux de Luis Muriel et Gabriel Silva (19). La coordination parfaite du vieux buteur sur son geste explique comment il  a marqué 153 buts en Serie A pour l'Udinese depuis son arrivée en 2004, son 18e  cette saison où il figure encore dans le trio de tête des buteurs, comme ces  quatre dernières années. 

Ce but et cette troisième victoire consécutive signent le retour de  l'Udinese, qui s'était qualifiée pour les barrages de la Ligue des champions  ces deux dernières saisons (4e en 2011, 3e en 2012). Di Natale aurait même pu doubler la mise sans un réflexe du gardien  Federico Marchetti (61). 

Si l'Udinese revit avec le printemps, la Lazio s'effondre. Éliminée la semaine dernière de l'Europa League en quarts de finale (2-0/1-1 contre  Fenerbahçe), elle n'a pris que 4 points sur 21 possibles) en Serie A, alors  qu'elle était deuxième à trois longueurs de la Juventus Turin à la trêve. La Lazio (5e) n'est pas encore décrochée de la qualification pour la  prochaine C3, et il lui reste sa volcanique finale de Coupe d'Italie contre la  Roma, le 26 mai.

Opposé à l'Atalanta Bergame, le Genoa n'a pu faire mieux qu'un match nul (1-1) à domicile. Mis sur les rails par un but précoce de Floro Flores, les Grifoni ont vu leur adversaire recoller au score dans la foulée sur une réalisation de Del Grosso. Le Genoa (18e) grapille une place mais reste bloqué dans la zone rouge, tandis que l'Atalanta reste dans le ventre mou (13e). 

AFP