Cristiano Ronaldo, la machine qui a marché sur la Serie A

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
Cristiano Ronaldo

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Ce dimanche 26 juillet, la Juventus Turin, victorieuse de la Sampdoria Gênes (2-0), s'est offert son neuvième titre de champion d'Italie d'affilée. Un sacre que la Vieille Dame doit en grande partie aux performances de sa star Cristiano Ronaldo. À 35 ans, le Portugais ne cesse de nous impressionner et a affolé tous les records cette saison. CR7 vise toujours plus haut et il n'est pas prêt de s'arrêter.

Son arrivée à la Juventus Turin au mois de juillet 2018 a fait beaucoup de bruit. Après 9 années sous le maillot madrilène, 450 buts en 438 matchs, 16 trophées remportés dont cinq Ligues des champions, Cristiano Ronaldo a donc quitté le Real Madrid pour rejoindre la Vieille Dame pour un montant de 105 millions d'euros. Il devient par la même occasion le premier trentenaire dont le coût de transfert dépasse les 100 millions d'euros. Sa première année n'est pas aussi exceptionnelle pour un joueur de sa trempe, quoique qu'elle reste impressionnante au niveau statistique. Il termine sa première saison en Italie en compilant 28 buts et 10 passes décisives en 43 matches toutes compétitions confondues, et empoche la Supercoupe et le championnat. Le Portugais est même élu meilleur joueur de Serie A mais l'échec en Ligue des champions et le nombre de ses buts en baisse laissent un goût amer. Mais en 2019-2020, CR7 est revenu plus fort que jamais. Pour le plus grand plaisir de la Juve. 

Malgré CR7, la Juve en difficulté lors de la première partie de saison

Après une année de "transition" le roi Cristiano pouvait enfin reprendre ses habits de lumière. Mais malgré de bonnes prestations de son buteur lusitanien, la Juventus a connu une première moitié de saison plus compliquée que prévu et elle n'a pas été aussi dominatrice sur le championnat que les années précédentes. La faute surtout à une Lazio en mode rouleau compresseur qui mettait une grosse pression sur la Vieille Dame et qui se permettait le luxe de la battre pour la première fois de la saison le 7 décembre dernier. Malgré l'ouverture du score de Ronaldo, les Romains s'imposaient 3 buts à 1 et montraient aux yeux de tous qu'il fallait compter sur eux pour le Scudetto. 

Les mois de janvier et février n'arrangeaient pas non plus les affaires de Turin. Malgré deux nouvelles réalisations de Cristiano Ronaldo, les Turinois s'inclinaient par deux fois en championnat contre Naples puis l'Hellas Vérone à 12 jours d'intervalle. Fini le temps d'une Juventus ultra dominatrice, la Lazio la talonnait de près, prête à bondir sur le moindre faux pas pour prendre la tête. Et que dire de la défaite de Ronaldo et des siens au Groupama Stadium contre un Olympique Lyonnais pourtant à la peine en Ligue 1 ? Mais un évènement inattendu est venu tout bouleverser : la crise du Covid-19. Une période d'arrêt du monde du football qui finalement a fait du bien, même beaucoup de bien à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers. 

Ronaldo, le vrai patron depuis la reprise 

Le confinement a été une période délicate pour l'ensemble du monde du ballon rond. Plusieurs mois de coupure exceptionnelle mais qui n'ont pas coupé l'envie du quintuple Ballon d'Or. Ce dernier est d'ailleurs revenu à l'entraînement de reprise plus en forme que jamais d'après les préparateurs physiques turinois, plus musclé et plus rapide qu'avant la coupure. Tout simplement un monstre. Et depuis le match de reprise du 22 juin dernier, Ronaldo et la Serie A ont basculé. Le Portugais a scoré à 10 reprises en 9 matches, seul Sassuolo n'a pas été victime de CR7 depuis le re-start. Son doublé contre la Lazio lui a même permis de battre de nombreux records. La star, grâce à un nouveau but ce dimanche soir, compte 31 réalisations. La Juve n'avait plus présenté de buteur à au moins 30 buts sur une saison depuis… 68 ans. Mais la folie Ronaldo ne s'arrête pas là. En atteignant les 30 buts à 35 ans et 166 jours, Cristiano Ronaldo est devenu le joueur le plus âgé à passer cette barre symbolique dans les grands championnats depuis 1948. A l'époque, l'Anglais Ronnie Rooke affichait 36 ans lorsqu'il a passé le mur des 30 avec Arsenal.

Surtout, tous ses buts ont permis à la Juventus de prendre le large en tête du championnat et de s'envoler vers le titre pendant que la Lazio enchaînait les contres-performances. Malgré une adaptation que les observateurs caractérisaient de compliquée, Cristiano Ronaldo a marché sur la Serie A. Personne dans l'histoire de ce championnat, réputé si défensif, n'avait marqué 50 buts aussi vite que lui. Il aura fallu un tout petit peu moins de deux saisons pour le natif de Madère. Andriy Shevchenko avait dû attendre 68 matches tandis que Ronaldo, le Brésilien, aura eu besoin de 70 affrontements.

Une fin de saison record pour Ronaldo ? 

La Vieille Dame désormais officiellement championne d'Italie, CR7 peut maintenant se focaliser sur deux objectifs. Le premier, personnel et difficile, est le Soulier d'Or européen qu'il pourrait ravir à Robert Lewandowski ou Ciro Immobile, tous les deux à 34 buts. Avec le triplé de l'attaquant romain ce dimanche soir, cela semble compromis bien qu'avec Ronaldo, rien n'est impossible. Le deuxième objectif est bien entendu la compétition favorite de l'ancien joueur du Real Madrid : la Ligue des champions. Avec déjà cinq C1 à son actif, Cristiano Ronaldo entend bien rentrer un peu plus dans l'histoire de son sport en empochant une sixième coupe aux grandes oreilles avec trois clubs différents. Un trophée ô combien important que les Bianconeri attendent désespérément depuis 1996. Mais avec un Ronaldo en mode terminator, l'attente pourrait prendre fin dés cet été du côté de Lisbonne. 

Antoine Limoge