Gervinho Roma Naples
Gervinho a inscrit un doublé, dont un but magnifique en toute fin de match. | ANDREAS SOLARO / AFP

Coupe d'Italie: La Roma pas à l'abri

Publié le , modifié le

Au terme d'un match spectaculaire, la Roma a pris le meilleur sur le Napoli (3-2) en demi-finales aller de la Coupe d'Italie. Rapidement devant au score (2-0), grâce à Gervinho et Strootman, la Louve s'est faite rejoindre avant de l'emporter sur le fil avec un nouveau but de l'Ivoirien. Le match retour à San Paolo promet d'être explosif.

Encore Gervinho ! Son but à deux minutes de la fin du match donne un but d'avance à la Roma, avant la demi-finale retour, mercredi 12 avril à Naples. La deuxième manche promet d'être chaude entre les 2e et 3e du championnat, qui ont chacun perdu un récupérateur pour ce match, Radja Nainggolan côté romain et Gökhan Inler côté napolitain, pour un carton jaune de trop. Mais l'équipe de l'Ivoirien a eu chaud, après avoir gaspillé un avantage de  2-0 acquis en une grosse demi-heure.

La Roma a ouvert le score sur un service pesé au milligramme de Francesco Totti dans la course de Gervinho. La "Panthère" (ou la "Gazelle") a évité la sortie de Pepe Reina d'un subtil ballon piqué (13e). Gervinho a pris seul la tête du classement des buteurs romanistes avec 8 buts toutes compétitions confondues. Après quelques spectaculaires ratés devant la ligne en début de saison, il est en train de changer sa réputation de joueur qui "ne voit pas le but" ("non vede la porta", en italien). Gervinho est déjà un des chouchous du public. Il a remercié son passeur, de l'index d'abord puis en lui sautant dans les bras.

Strootman la foudre

Puis quand le déluge qui douche la Ville Éternelle depuis une semaine a repris sur le stade Olympique, la foudre est tombée sur Reina sous la forme d'une frappe cristalline de 30 mètres de Kevin Strootman dans sa lucarne (32e). Même le tableau d'affichage en a perdu son latin en attribuant un temps le but au Polonais Lukasz Skorupski, assis sur le banc des remplaçants... et gardien de but de son état ! Mais dès la reprise la Napoli a réduit le score sur un tir sans angle de Gonzalo Higuain que Morgan De Sanctis a laissé riper sur ses gants (47e).

La Roma a remis la main sur le match mais manqué l'estocade, notamment par Adem Ljajic, trop personnel, et Dries Mertens s'est enfoncé dans le coeur de la défense pour signer l'égalisation d'une frappe puissante (70e). Le Napoli a semblé alors pouvoir tuer le match face à une Roma engourdie qui multipliait les passes en retrait. Mais sur une dernière attaque, Gervinho lancé n'a pas manqué son duel face au gardien, en nouveau goleador !