Ça s'est passé un 9 avril 1905 : la Juventus est sacrée championne d'Italie pour la première fois de son histoire

Publié le , modifié le

Auteur·e : Paul Giffard
Juventus 1905

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Club le plus titré de l'histoire du Calcio avec 35 scudetti, le "Foot-Ball Club Juventus" décroche son premier sacre national le 9 avril 1905 lors d'une belle et passionnante lutte à trois avec Gênes et le Milan. Seulement 8 ans après la fondation du club et deux défaites consécutives en finale du championnat, les joueurs de la Vieille Dame, sans le savoir, ont inscrit leur nom au palmarès d'un club qui deviendra légendaire.

C'est l'histoire d'une des institutions les plus respectées dans le monde du football : la Juventus Turin. Elle doit son nom à un groupe d'étudiants qui a décidé de s'associer pour créer une équipe de football en novembre 1897. Le plus âgé d'entre eux n'a que 17 ans. C'est pourquoi ils décidèrent de nommer le club Juventus : en latin, cela signifie "gioventù" (jeunesse).

La Vieille Dame fait son entrée dans le championnat italien en 1900, soit deux ans après la création de ce dernier et remporte son tout premier Scudetto le 9 avril 1905 face au Genoa et au Milan. Seulement trois clubs se disputaient le titre suprême car le calendrier était bien éloigné de celui d'aujourd'hui.

à voir aussi Ça s'est passé le 8 avril 2012 : Tom Boonen remporte son quatrième et dernier Paris-Roubaix Ça s'est passé le 8 avril 2012 : Tom Boonen remporte son quatrième et dernier Paris-Roubaix

Un premier titre après six saisons d'attente

Si de 1900 à 1904, le championnat italien consistait en une phase éliminatoire nationale jouée entre les équipes vainqueurs des phases régionales (un club par région) dont le gagnant de la phase nationale accédait directement en finale pour le titre, une nouvelle formule était adoptée en 1905. Elle était composée de trois groupes éliminatoires régionaux, ainsi qu'une phase finale nationale, sous la forme d'un championnat à base de points avec des rencontres aller-retour. L'équipe avec le plus grand nombre de points à la fin du tour final, remportait le Scudetto.

Lors de cette Prima Categoria 1905 (ancêtre de la Serie A) débutant au mois de mars, les Bianconeri se qualifient, sans encombre, pour la phase finale en battant le FC Torinese par forfait en éliminatoires du Piémont. Se dressent alors sur la route de la Juventus, le Genoa et l'US Milanese. Si la Vieille Dame domine largement l'équipe lombarde (7-1 score cumulé), elle connaît des difficultés en concédant deux matchs nuls face aux Rossoblu (2-2 score cumulé). Le match retour, décisif dans la course au titre, fut rejouée trois fois : le premier choc fut annulé pour cause d'invasion du terrain, suite à des rixes entre spectateurs et joueurs, et la seconde rencontre fut suspendue par la ville de Turin pour cause de forte neige qui rendit le terrain impraticable.

La Juventus termine les phases finales le 2 avril 1905 et doit donc attendre une semaine et le dernier match de la compétition entre Gènes et Milan pour un éventuel sacre. Si le Genoa l'emporte, un match de play-off  devra avoir lieu car les deux équipes seraient à égalité de points. Mais la rencontre contre l'US Milanese se solde par un score de parité 2-2 : le Foot-Ball Club Juventus remporte son premier titre de champion d'Italie moins de 7 ans après sa création. Le premier d'une longue série dans l'histoire du club. En un peu plus de 122 ans d'existence, la Vieille Dame a glané le Scudetto à 35 reprises. Elle confirme une montée en puissance, après deux finales consécutives en 1903 et 1904, qui ne va cependant pas durer longtemps.

à voir aussi Serie A : grâce à sa victoire sur la Fiorentina, la Juventus décroche un huitième titre de suite Serie A : grâce à sa victoire sur la Fiorentina, la Juventus décroche un huitième titre de suite

Merci Agnelli

Au printemps 1905 et ce, pour la première fois dans l'histoire de la Juventus, le président du club est d'origine étrangère - une chose qu'on ne verra plus jusqu'en 2009 avec, à sa tête, Jean-Claude Blanc - en la personne du Suisse Alfred Dick. Un homme d'affaires qui a fait fortune dans l'industrie du textile et qui va investir en recrutant des joueurs étrangers, notamment des compatriotes. Peu avant le début du championnat, le propriétaire de l'équipe piémontaise obtient également l'exclusivité de son stade, le Vélodrome Humbert Ier, fermé depuis 1917.

Vélodrome Humbert Ier
Vélodrome Humbert Ier

Malgré une nouvelle finale disputée en 1906, Dick souhaite transférer le club turinois vers la Suisse. Coupé dans son élan par les membres de la direction, il est contraint de démissionner de son poste mais reste néanmoins à Turin où il décide de fonder un nouveau club : le Foot-Ball Club Torino en décembre. C'est le début de la rivalité entre les deux équipes. 

La Juventus manque de disparaître et connaît une véritable descente aux enfers. Pas aidé par la Première Guerre mondiale, la Vielle Dame renaîtra de ses cendres grâce au propriétaire de la marque automobile FIAT, Edoardo Agnelli qui devient président en 1923. Ce n'est qu'en 1926 que les Bianconeri remporteront un deuxième trophée en championnat. Aujourd'hui encore, la famille Agnelli est toujours à la tête du club le plus titré en Italie. 

Paul Giffard paul_gfrd