Liverpool Benitez Raphaël 062010
Raphaël Benitez | AFP - Javier Soriano

Benitez et l'Inter, c'est fini !

Publié le , modifié le

La rumeur courait depuis quelques jours. C'est désormais officiel. L'entraîneur espagnol Rafael Benitez a été licencié de son poste d'entraîneur de l'Inter Milan, au terme d'une séparation par consentement mutuel. La faute aux piètres prestations des Lombards en Serie A, où ils sont déjà relégués à 13 points de l’ennemi rossonero. Et la victoire glanée en Coupe du Monde des clubs n'y a rien changé.

PALMARES COMME ENTRAINEUR
Avec le FC Valence:
Champion d'Espagne (2002, 2004)
Coupe de l'UEFA (2004)
      
Avec Liverpool:
Ligue des champions (2005)
SuperCoupe d'Europe (2005)
Coupe d'Angleterre (2006)
Community Shield (2006)
      
Avec l'Inter Milan:
SuperCoupe d'Italie (2010)
Mondial des clubs (2010)

Il y en a qui change d'avis comme de chemise. C'est le cas du président de l'Inter Milan Massimo Moratti. Il y a deux jours, ce dernier affirmait dans une interview : "Pour le moment, l'entraîneur de l'Inter est toujours Benitez, je n'ai pris contact avec aucun entraîneur". M. Moratti balayait ainsi les rumeurs de la venue du Brésilien Leonardo en remplacement du technicien espagnol.

Quarante-huit heures plus tard, Benitez, arrivé l'été dernier pour succéder à José Mourinho parti au Real Madrid, quitte le club milanais après un peu plus de cinq mois de bons et loyaux services. S'il a permis à l'Inter de remporter des succès en SuperCoupe d'Italie et au Mondial des clubs, les résultats en championnat n'ont pas été à la hauteur de ceux escomptés par les dirigeants du club. Il paie également ses critiques sévères : il avait en effet déclaré devant la presse que le club ne l'avait pas assez soutenu et que si son équipe n'était pas renforcée au mercato, l'Inter "pouvait contacter (s)on avocat".

Les conditions de la rupture de contrat qui courait jusqu'en 2012 ne sont pas précisées, mais le langage policé du communiqué du club milanais laisse entendre que les deux parties sont parvenues à un accord. L'Inter redoutait d'avoir à verser jusqu'à 8 millions d'euros d'indemnités de licenciement.

Selon le site anglais caughtoffside.com, l’Espagnol serait en train de négocier avec les dirigeants de Blackburn afin de rejoindre les Rovers - sans entraîneur depuis l’éviction de Sam Allardyce - avant 2011. Loin de faire l'unanimité contre lui, Benitez aurait même, selon le site Sofoot.com, trouvé un soutien de poids du côté de Liverpool. Des supporters auraient accroché des banderoles sur le portail de la maison qu’il possède toujours sur les bords de la Mersey, réclamant ouvertement son retour à la tête des Reds.

Isabelle Trancoën