Balle de match pour la Juventus

Balle de match pour la Juventus

Publié le , modifié le

Si l'AS Rome ne bat pas Catane dimanche (15h), la Juventus sera championne d'Italie avant même son match contre l'Atalanta Bergame, lundi, lors d'une 36e journée de Championnat d'Italie marquée par le derby de Milan.

La Roma a besoin d'un miracle

Pour ne rien regretter, la Roma doit gagner en Sicile, sinon les  "Bianconeri" seront champions dans leur salon dimanche après-midi, avant-même  de recevoir Bergame. Catane, dernier avec 5 points de retard sur le maintien, est en quête aussi  d'un miracle pour ne pas descendre en Serie B. En cas de dixième victoire d'affilée des hommes de Rudi Garcia, soit la  même série qu'en ouverture de saison, la "Vieille Dame" devrait gagner lundi  contre Bergame pour débarquer en championne le dimanche suivant pour le choc  Roma-Juve, qui deviendrait un match pour l'honneur. Si la Juve ne prend qu'un  point contre l'Atalanta, elle compterait encore six longueurs d'avance et  serait championne en se contentant de ne pas perdre par plus de trois buts  d'écart au stade Olympique pour ne pas dilapider l'avance prise à l'aller dans  la confrontation directe (3-0). Folle de rage d'avoir laissé échapper jeudi contre Benfica (0-0, 2-1 à  l'aller) la possibilité de jouer la finale de l'Europa League à domicile, la  Juve devrait aligner le 3-5-2 titulaire d'Antonio Conte pour célébrer avec son  public le 30e "scudetto".

Le derby de la "Madonnina" n'est plus ce qu'il était

Cette année, l'enjeu d'AC Milan-Inter n'est ni le titre ni même une place  en Ligue des champions, mais l'Europa League, signe du déclin des géants  lombards, doublés par la Juventus, Naples et l'AS Rome. L'intérêt dramatique subsiste car l'Inter, avec 6 points d'avance, tient  l'occasion d'humilier son "cousin" en l'écartant de la course à la "petite  Europe". L'opposition entre les deux têtes brûlées de Serie A, Mauro Icardi (Inter)  et Mario Balotelli (Milan) pimente le match. L'Argentin a même donné des leçons  de maintien à "Super Mario". "Peut-être exagère-t-il quelque fois dans son  comportement", a dit à la Gazzetta dello sport Icardi, connu en Italie pour  avoir provoqué Maxi Lopez depuis qu'il sort avec son ex-femme, Wanda Nara,  twittant par exemple une photo du signe des cornes des maris trompés... "Qu'ils me sifflent et m'insultent, a ajouté le buteur, ils me font une  faveur, depuis tout petit celà me motive encore plus!" Pour le Milan de Seedorf, ce match est la dernière chance de voir un peu de  ciel européen la saison prochaine, et l'occasion de faire taire les doutes sur  sa gestion de l'équipe.

Qui en Europa League?

Quatre autres clubs que le Milan sont impliqués dans la lutte féroce pour  le dernier billet européen. La Lazio et le Hellas Vérone des "papys buteurs"  Miroslav Klose et Luca Toni, s'affrontent directement à Rome lundi. Malheur au  perdant, qui se retrouverait décroché. Le Torino, détenteur fragile de la sixième place, devançant la Lazio et  Vérone à la différence particulière, joue au Chievo Vérone. Lors du match sera  rendu un hommage à la la grande équipe du Torino qui a péri le 4 mai 1949 dans  la catastrophe aérienne de Superga. Parme, un point derrière le trio Torino-Lazio-Vérone, reçoit la Sampdoria  Gênes une semaine avant de se rendre au Torino. Les trois premières places  attribuées, la course à l'Europa League tiendra le public en haleine jusqu'à la  fin.

Grégory Jouin @GregoryJouin