PSG-Benfica
Nicolas Gaitan face à Marco Verratti lors du PSG-Benfica en septembre dernier | AFP - FRANCK FIFE

Indice UEFA: statu-quo pour la France

Publié le , modifié le

Avant de se retrouver potentiellement en barrages pour le Mondial, la France et le Portugal sont à la lutte pour le fameux indice UEFA qui permet le classement des championnats européens et décide de l'attribution des places en Coupe d'Europe. La France, qui a fini ces deux dernières saisons au 6e rang du classement UEFA, a repris une quantité infime de terrain au Portugal par le biais des coupes d'Europe de clubs (Ligue des champions, Europa League), dont la 3e journée a lieu cette semaine de mardi à jeudi.

Le Portugal, 5e à l'indice UEFA, a gagné un tiers de point lors de la 2e journée de Ligue des champions et d'Europa League (de 55,466 à 55,799) tandis que la France, 6e, a pris un demi-point (de 50,666 à 51,166). L'indice repose sur la moyenne de cinq saisons, dont celle en cours, d'un barème spécifique (2 points par victoire, 1 par nul, puis des bonus à partir des 8e en C1 et 16e en C3 à diviser par nombre de clubs de chaque pays). Le classement à l'indice UEFA en fin de saison a des conséquences lourdes. Avec un 5e rang, le 3e de L1 n'aurait plus à en passer par un 3e tour  préliminaire (matches aller et retour) avant de se frotter à un barrage (aller  et retour) pour tenter d'accéder à la phase de groupes de la Ligue des  champions. Les résultats à l'indice UEFA se répercutent avec une année d'écart et le nouveau parcours du combattant a donc été testé cette saison par Lyon, qui a  survécu au 3e tour préliminaire avant de succomber en barrages contre la Real  Sociedad (défaites 2-0 à chaque fois).

Des changements en 2015

La saison prochaine, 2014/15, quoi qu'il arrive cette saison (2013/14), le  3e de L1 devra suivre le même parcours. Et si la France retrouvait le 5e rang à la fin de la saison en cours, l'effet bénéfique se traduirait lors de la saison 2015/16: le 3e de L1 n'aurait  plus qu'un barrage à franchir pour tenter d'aller en phases de groupes de C1. La France n'a plus que quatre représentants en coupes européennes sur les six engagés au départ: le PSG et Marseille en Ligue des champions, Bordeaux et  Lyon en Europa League (l'OL ayant été reversé de C1 à C3). Nice et Saint-Etienne ont été éliminés en C3. Le Portugal, lui, a encore cinq représentants en Europe: Porto et Benfica  en Ligue des champions, Estoril, Guimaraes et Paços Ferreira en Europa League. Seul Braga a été éliminé en C3. La Russie, 7e, semble actuellement loin de la France. Mais à la fin de la  saison, les résultats de la saison 2009-10 (15 points pour la France, 6,166  pour la Russie) tomberont et la Russie pourrait faire un rapproché spectaculaire.

Indice UEFA (source UEFA):

1. Espagne, 80,998 pts
2. Angleterre, 74,296
3. Allemagne, 72,355
4. Italie, 57,938
5. Portugal, 55,799
6. France, 51,166
7. Russie, 41,665
8. Pays-Bas, 40,812
9. Ukraine, 36,799
10. Belgique, 33,900