Auxerre joie collective 05 2010
Les joueurs d'Auxerre heureux ! | AFP - Sébastien Bozon

Impossible n'est pas Auxerrois

Publié le , modifié le

Auxerre n'a plus trop de choix pour se maintenir dans la compétition. Face à la redoutable équipe de l'AC Milan, l'AJA doit impérativement l'emporter, et si tel n'est pas le cas, les portes des huitièmes de finale de la Ligue des Champions se refermeront.

En se retrouvant dans le groupe le plus relevé, la formation bourguignonne se doutait bien que le chemin serait compliqué. Mais en matière de football, tout reste possible. Face à la constellation de stars de l'AC Milan, l'AJ Auxerre doit se contenter d'un effectif bien plus modeste, et de surcroît affaibli par de multiples indisponibilités. Jean Fernandez a du pain sur la planche. Comment composer une équipe capable de battre l'une des équipes les plus séduisantes d'Europe ? Relancé après sa victoire sur l'Ajax 2-1, Auxerre a démontré que sa présence en Ligue des Champions ne tenait pas du miracle. Et si l'on analyse la défaite subie au match aller à San Siro, un succès sur Milan ne tiendrait pas du miracle. Une telle performance est à la portée des Bourguignons qui joueront devant leur public. Pour une telle affiche, le Stade de l'Abbé-Deschamps sera sûrement à guichets fermés. En cas de succès des Auxerrois, l'AJA passerait devant Milan pour un petit point. L'histoire étant un éternel recommencement, Auxerre peut s'inspirer de sa toute première confrontation avec les Rossoneri, qui s'était soldée par un succès 3-1 au premier tour aller de la Coupe UEFA 1985-86. Pour l'anecdote, un jeune joueur du nom de Palo Maldini disputait son tout premier match européen, du haut de ses 17 ans...

Invaincus depuis huit rencontres (six matches en championnat et deux en Coupe d'Europe), les hommes de Jean Fernandez sont dans une spirale positive. Mais Milan n'a pas à rougir de ses récentes performances, menant la danse en Serie A avec trois longueurs d'avance sur son premier poursuivant, la Lazio. Fernandez sait donc ce qui l'attend. "C'est un match à enjeu mais nous n'avons pas grand chose à perdre. Cela passe par une victoire en sachant qu'ensuite nous nous rendrons à Madrid affronter le Real", prévient le tacticien bourguignon. "Milan est aujourd'hui premier du championnat italien et j'ai eu l'occasion d'aller les voir jouer à San Siro contre Palerme. Les Milanais ont été impressionnants. Pour nous c'est un grand d'Europe. Sur un match tout est  possible, au stade Abbé-Deschamps, nous l'avons montré contre l'Ajax. Nous avons  failli faire le coup contre le Real et pourquoi pas le réaliser contre l'AC  Milan (...)", a-t-il lancé.

Romain Bonte