Hubert Fournier, ancien entraîneur de Lyon, nommé Directeur Technique National

Hubert Fournier, ancien entraîneur de Lyon, nommé Directeur Technique National

Publié le , modifié le

L'ancien entraîneur de Lyon Hubert Fournier, 49 ans, a été nommé Directeur Technique National (DTN) de la Fédération française de football (FFF), a annoncé son président Noël Le Graët samedi à Amiens lors de l'assemblée fédérale de l'instance.

Hubert Fournier "est depuis cette semaine notre DTN", a déclaré Noël Le Graët. L'ancien défenseur central a été entraîneur de l'OL durant 18 mois entre juillet 2014 et décembre 2015. Il avait auparavant entraîné le Stade de Reims de 2010 à 2014. Le président de la FFF a dissipé le suspense: "après discussion avec Jean-Michel Aulas" (président de l'Olympique lyonnais et membre du comité exécutif de la FFF.

C'est "un poste important du fait du positionnement de la DTN dans la politique sportive de la Fédération", a exposé Fournier aux délégués des clubs élus par les assemblées générales des organismes fédéraux et régionaux. "C'est la DTN qui impulse, déploie et coordonne cette politique dans vos territoires, dans vos ligues et districts".

L'ancien défenseur central n'était pas le premier choix, selon le quotidien L'Equipe qui expliquait fin mai que MM. Le Graët et Aulas lui préféraient Rémi Garde, un autre 'ex' de l'Olympique lyonnais mais qui souhaite poursuivre sa carrière d'entraîneur.

A la DTN, il aura pour mission de définir la politique du football français, mise en place et animée par les entraîneurs nationaux et les cadres techniques régionaux. A la tribune de l'Assemblée fédérale, Fournier a affirmé samedi qu'il "y a déjà eu beaucoup de travail effectué et je vais en profiter pour honorer le travail de mon prédécesseur", Francis Blaquart, parti en retraite. "Il me laisse une maison en place et en ordre grâce au travail accompli avec ses équipes."

Déclarations

Jean-Michel Aulas: "C'est quelqu'un de très compétent, qui a par ailleurs des caractéristiques qui lui permettent de viser à la fois le haut niveau et puis une certaine pérennité, parce qu'on ne peut pas être responsable de la DTN et envisager de partir à la moindre proposition de poste d'entraîneur. Je l'ai proposé au Comex, au président, et comme je le connaissais particulièrement j'ai pu m'engager sur les caractéristiques et sur le côté volontaire de ce garçon, qui a connu le football à tous les niveaux, comme joueur et comme entraîneur

francetv sport @francetvsport