Lille hazard joie 18012011
Hazard au rendez-vous | AFP-HUGUEN

Hazard et Girard récompensés

Publié le , modifié le

Pour la deuxième fois d'affilée, l'attaquant belge de Lille Eden Hazard a été sacré meilleur joueur de L1 lors de la remise des Trophées UNFP (Union nationale des footballeurs professionnels), lundi. Le coach de Montpellier René Girard a lui été sacré meilleur entraîneur de l'élite, succédant au palmarès à l'entraîneur de Lille Rudi Garcia.

Une fois encore, les joueurs et entraîneurs de L1 et L2 ont choisi Hazard aux dépens du Parisien Nene et des Montpelliérains Olivier Giroud et Younès Belhanda. Le jeune Belge de 21 ans qui avait déjà été récompensé l'an passé, avait été distingué du trophée du meilleur espoir en 2009 et 2010... Son club, Lille, doit pourtant se contenter de la troisième place du championnat. Mais le talent de Hazard a fait la différence. "C'est ma meilleure saison en termes de statistiques, mais l'année  dernière n'était pas mal non plus avec le doublé. J'aurais préféré partir sur  une encore plus belle note collective, mais on est qualifié pour la Ligue des  champions. Personnellement, j'ai donné le meilleur de moi-même", a affirmé le jeune joueur.

Hazard jouera à ...
"A Manchester, je l'ai déjà dit", a répondu Hazard à une question sur sa future destination à la fin de la saison. Quant à savoir dans quel club mancunien il va poser ses bagages... "La décision va bientôt être prise", a-t-il rétorqué.

Le Belge possède des qualités de vitesse et de dribble qui font penser à un certain Lionel Messi. Avec 17 buts et 15 passes décisives cette saison, Hazard qui devrait probablement jouer en Angleterre la saison prochaine, a été préféré à  Oliver Giroud et Nene. Ces deux joueurs luttent pourtant à la fois pour le titre de champion mais aussi celui de meilleur buteur (21 buts chacun avant la 38e et dernière journée dimanche). Younès Belhanda, auteur de 12 buts et 4 passes décisives pour Montpellier, a reçu le trophée du meilleur espoir, remporté aux dépens de son coéquipier Rémy Cabella, du Marseillais Nicolas Nkoulou et du Lyonnais Alexandre Lacazette. Des joueurs tels que Zidane, Henry, Trézéguet, Ribéry, ou encore Nasri, avaient eux aussi été désigné meilleur espoir.

Kombouaré n'y a pas eu droit

Alors que l'on pouvait s'attendre à un vote contestataire en faveur d'Antoine Kombouaré pour désigner le meilleur entraîneur, les votant ont opté pour un candidat plus logique, René Girard. Kombouaré avait pourtant été nominé, lui qui avait été remercié par le Paris SG en décembre alors que le club était en tête du championnat, ce qui avait fortement déplu à l'UNFP. Son successeur Carlo Ancelotti avait indiqué qu'il préférait le coach de Nancy, Jean Fernandez. Au final, l'entraîneur du probable futur champion, René Girard, a été récompensé. "Ce sont les pairs qui le donnent et ça c'est très  bien, mais ce n'est pas ça qui va me faire gagner dimanche à Auxerre. Pour  l'instant on n'a rien gagné à part de jouer la Ligue des champions", a-t-il prévenu.

Il y a eu moins de surprise encore au moment de désigner le meilleur gardien. Le gardien de Lyon et des Bleus Hugo Lloris a ainsi décroché son troisième trophée après ceux obtenus en 2009 et 2010. "Certains autres auraient sûrement mérité d'être nommés, a estimé Lloris. C'est une belle marque de confiance de la part du football professionnel. C'est le troisième mais ça fait toujours plaisir, même si on poursuit d'habitude plutôt des objectifs collectifs. On va le mettre avec les autres, sur une étagère. Maintenant, l'objectif principal c'est de représenter au mieux l'équipe de France à l'Euro. L'échéance arrive, il faudra être prêt."

Bastia a tout raflé

En Ligue 2, Bastia a tout raflé. Le club corse, sacré champion de L2 a reçu trois trophées: celui du meilleur joueur pour Jérôme Rothen, celui du meilleur gardien pour Magno Novaes et celui de meilleur entraîneur pour Frédéric Hantz. Pour Rothen, il s'agit d'une véritable résurrection. "Avec Bastia, ça a été un scénario idéal. Ce n'était pas gagné d'avance, mais le club est ambitieux. Simplement, quand tu arrives de National, tu ne peux pas annoncer que tu veux remonter directement. On a franchi des paliers plus vite que prévu. Moi, je m'étais bien préparé tout seul, même si ça a été dur. Et je suis tombé sur un groupe fantastique qui m'a permis d'être performant d'entrée. Les qualités je les avais mais il fallait pouvoir les faire ressortir sur le terrain. La saison prochaine je serai toujours à Bastia, pas de problème", a indiqué l'ancien joueur de Monaco et du PSG.
Du côté du football féminin, l'attaquante de Juvisy et de l'équipe de France Gaëtane Thiney a été préférée aux Lyonnaises Camille Abily et Lotta Schelin.

Romain Bonte