Guingamp - Caen : Un match pour le maintien en Ligue 1

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Guingamp Caen Ligue 1
Caen - Guingamp, lors de la 10e journée de L1, le 20 octobre 2018.  | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Pour la 35e journée de Ligue 1, Guingamp (20e) reçoit Caen (18e), samedi, au Stade de Roudourou (20h). Les deux équipes, en bas du classement, défendent leur maintien en Ligue 1. Un enjeu capital pour les deux formations, qui se jouera sur fond de tensions.

C'est le mach de la survie en Ligue 1. Pour Caen (18e), barragiste, tout est encore possible. Le club Normand a repris un peu du poil de la bête lors des deux dernières journées de L1 en battant Dijon (1-0) à domicile et Nice chez eux (0-1). Ces victoires ont ainsi permis aux Caennais de quitter leur position de lanterne rouge et de revenir à la 18e place, celle de barragiste. Une bonne prise qu'ils veulent poursuivre face à une équipe de Guingamp en perdition, qui essaie encore de croire au maintien. Affaibli par son dernier match, où Nice l'a facilement dominé (3-0), Guingamp se retrouve dernier du classement et donc aux portes de la Ligue 2 à l'issue de la 34e journée.

Le moral des Guingampais se veut combatif dans cette mauvaise passe. "Je pense qu’on n’a plus rien à perdre. Il faut lever ce frein à main que nous avons eu durant une grande partie de la saison. Et qu’on fasse un vrai bon match pour une fois, tous ensemble. On sait qu’en cas de succès, on rebattrait un peu les cartes", a déclaré Christophe Kerbrat, défenseur de l'En Avant, dans les colonnes du Télégramme, ce vendredi. Et d'ajouter : "Ce qui nous pousse ? Le fait qu’on soit encore en vie. On a accumulé quelques points de retard mais tant que mathématiquement c’est possible…" 

Un match sans conséquence sur le classement de Guingamp

Les deux clubs se sont révélés aussi offensifs l'un que l'autre au cours de la saison, avec 24 but marqués en 32 matches pour le Stade Malherbe contre 23 pour l'En Avant. En revanche, la défense des Caennais s'est montrée la plus performante avec une moyenne de 1,47 but encaissé par rencontre contre 1,78 pour l'équipe de Jocelyn Gourvennec. Lors de la 10e journée, le 20 octobre dernier, les deux équipes s'étaient déjà affrontées et la rencontre s'était soldée par un nul (0-0). 

Le match sera sans conséquence sur le classement de Guingamp. Il ne peut espérer laisser derrière lui sa place de dernier et relégable au terme de la journée, étant donné son retard de quatre points sur le Dijon FCO (19e). Seule une victoire permettra à l'équipe de Fabien Mercadal de sécuriser sa place de barragiste pour le maintien. Le Dijon FCO ne cumule qu'un retard d'un point sur Caen. Dans tous les cas, les Normands affichent quatre points de retard sur l'Amiens SC, et ne pourront pas prétendre à la 17e place à l'issue de la journée.

Tensions en coulisses

Ce match promet d'être sous tension tant par l'enjeu capital du maintien qui anime les deux équipes, tant par les rancœurs liées aux soupçons de match arrangé, rapportés par le président de l'En Avant, Bertrand Desplat, il y a trois semaines. Ce dernier avait en effet alerté la LFP que de possibles irrégularités pourraient porter préjudice au match Caen-Angers du 13 avril (0-1, 32e journée), autrement dit que les deux clubs s'arrangeraient pour le gain du match. Cette annonce se baserait sur un échange entre un joueur de Caen et l'un du SCO. Une enquête a été ouverte et l'instruction est toujours en cours.

à voir aussi Ligue 1 : Caen se relance pour les barrages, Montpellier distance Nice dans la course à l'Europe Ligue 1 : Caen se relance pour les barrages, Montpellier distance Nice dans la course à l'Europe