Ginola ne pourra faire valider sa candidature à la FIFA

Ginola ne pourra faire valider sa candidature à la FIFA

Publié le , modifié le

Candidat à la présdsence de la Fédération iternationale de footbal (FIFA)l, l'ex-international français David Ginola est contrait de renoncer faute de parrainages. Depis le début, la course aux soutiens étaient difficile pour David Ginola. D'abord parce qu'une partie des parrains potentiels ne croyait pas vraiment à cette candidature, mais aussi parce que cele-ci ne s'appuyait sur aucune structure homris un site mis en place pour la soutenir.

"Je suis en attente d'une ou deux confirmations pour disposer des cinq parrainages", avait expliqué Ginola jeudi soir dans un communiqué."C'est évidemment très difficile. Difficile de porter un message différent dans un système verrouillé. Mais je veux rester confiant. Nous restons dans la course."

Le nombre de candidats s'amenuise: Joseph Blatter, 78 ans, président en exercice et grand favori à sa succession, remplit sans problème tous les critères. Ce ne sera pas forcément le cas de tous les autres candidats qui s'opposent à lui. Les dossiers les plus solides sont ceux de Michael van Praag, 67 ans, président de la Fédération néerlandaise et du prince Ali. Van Praag avait dévoilé dès mercredi six parrainages en les nommant: Belgique, Suède, Écosse, Roumanie, Iles Féroé, et, évidemment, Pays-Bas. Cette course aux soutiens est plus diffiicile  pour l'autre Français Jérôme Champagne, ex-vice secrétaire général de la Fifa.

La commission électorale de la FIFA doit valider, ou non, sous une dizaine de jours, les candidatures qui devaient être déposées avant jeudi minuit. Pour être recevable, il faut notamment avoir joué un rôle actif dans l'administration du football, à l'échelon national ou international, pendant  deux de ces cinq dernières années, et avoir cinq parrainages de fédérations membres de la Fifa (209 au total).

Christian Grégoire