Garde et Lisandro veulent "laisser passer l'orage"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lyon, Rémi Garde et l'attaquant Lisandro Lopez ont déclaré vouloir "laisser passer l'orage" après les propos très durs à l'encontre de certains cadres de l'effectif de l'OL dans le quotidien Le Progrès et redoutent leurs conséquences sur le groupe.

Dans les colonnes du journal régional, M. Aulas avait fustigé l'attitude des "pharaons et des dinosaures de vestiaires" ciblant clairement Cris, Kim Källström, Michel Bastos et Aly Cissokho, des joueurs à fortes rémunérations dont il souhaite le départ. "L'effectif s'est réfugié dans le travail en ayant été impacté. Il faut avoir l'intelligence de prendre du recul. Je suis d'avis de laisser passer l'orage, de peser ses mots. Il faut aussi que des choses restent dans le groupe", a notamment déclaré Garde.

"Il faut distinguer le fond et la forme. Le diagnostic, nous l'avons fait ensemble et nous sommes sur la même longueur d'ondes. Sur la manière, je sais ce que le président a voulu dire. Je n'ai pas envie de m'exprimer sur ce sujet et je n'ai pas de conseils à lui de donner notamment par rapport à son expérience et sa communication. Je suis là pour entraîner. J'ai accepté la mutation du club. Le président, c'est le patron et celui des joueurs. Il préside, j'entraine et les joueurs jouent", a conclut l'entraîneur de l'OL.

Julien Lamotte