Franz Beckenbauer
L'ancienne gloire allemande Franz Beckenbauer | AFP - PATRIK STOLLARZ

Franz Beckenbauer "averti" par le comité d'éthique de la Fifa

Publié le , modifié le

Suspendu 90 jours en juin 2015 pour ne pas avoir assez coopéré avec le comité d'éthique de la Fifa sur l'enquête autour de l'attribution des Coupe du monde 2018 et 2022, Franz Beckenbauer a été cette fois "averti" et condamné à verser 7 000 francs suisses (environ 6 340 euros). Le comité d'éthique a retenu le fait que l'ancienne légende allemande avait, dans un second temps, aidé à l'enquête.

"L'affaire ne concerne en rien l'attribution de la Coupe du monde 2006 à l'Allemagne", a précisé le comité d'éthique dans son communiqué. Suspendu 90 jours à titre conservatoire de toutes activités liées au football le 13 juin dernier, Franz Beckenbauer a bien fait de finalement participer activement à l'enquête sur les conditions d'attribution des Coupe du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar. Le comité d'éthique de la Fifa a décidé de ne lui infliger qu"un "avertissement" et une amende de 7 000 francs suisses (environ 6 340 euros). Sa suspension avait été levée au bout de deux semaines, mais la  commission d'éthique de la Fifa avait annoncé fin octobre qu'elle avait ouvert  une procédure visant l'ancien membre du comité exécutif de la Fifa.