Football : réduire la L1 à 18 équipes ? Une idée "sensée", juge Deschamps

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Didier Deschamps lors de la conférence de presse du 9 novembre.
Didier Deschamps lors de la conférence de presse du 9 novembre. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

A la suite de l'idée émise par le président de la LFP Vincent Labrune ce week-end d'une réduction du nombre d'équipes en Ligue 1 de 20 à 18, Didier Deschamps a été interrogé sur la pertinence d'une telle mesure. Le sélectionneur de l'équipe de France trouve cette idée "sensée" et permettrait de "tirer le foot français vers le haut".

Le sélectionneur de l'équipe de France Didier Deschamps a soutenu lundi la proposition du nouveau président de la Ligue (LFP) Vincent Labrune d'ouvrir un débat sur le passage de 20 à 18 clubs en Ligue 1, une idée "sensée". "Cela fait un moment que je suis convaincu que, l'élite, plus elle est resserrée, mieux c'est. Quand on voit aujourd'hui les calendriers avec tous les enchaînements, on n'a jamais eu ça ! Avoir quatre matches de moins dans un championnat, en passant à 18 clubs, ça va dans le sens de l'élite", a soutenu l'entraîneur devant la presse, réunie en visio-conférence.

"La Ligue 1 doit aller dans ce sens-là"

"J'ai connu une période où on était à 18 aussi (entre 1997 et 2002). C'est tirer le foot français vers le haut. Je ne vais pas me faire que des amis mais à un moment, en plus avec la situation qu'on a à l'heure actuelle, ça me semble être quelque chose de très sensé. La Ligue 1 doit aller dans ce sens-là", a poursuivi Deschamps, qui a côtoyé Labrune quand il a entraîné Marseille. Le président de la LFP a évoqué, dans un entretien au Journal du Dimanche, la possibilité de "redessiner le format de nos compétitions. De manière générale, en Europe, il y a trop de compétitions, trop de clubs, trop de joueurs. Ça tire le niveau moyen vers le bas", a assuré le dirigeant.

"Il n'est pas question de ligue fermée. Il s'agit simplement d'ouvrir un débat sur le nombre de clubs participant à la L1 et la L2", a-t-il expliqué. "Vincent Labrune ne va pas se faire que des amis", a estimé Deschamps, conscient des oppositions que cette proposition risque de susciter, après des mois de conflits entre clubs autour de l'interruption de la saison 2019-2020 face à la pandémie de coronavirus.

AFP