Football : Löw prolonge avec l'Allemagne, qui sont ces sélectionneurs à la longévité exceptionnelle ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Joachim Low

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Insubmersible depuis 2006, Joachim Löw a une nouvelle fois sauvé sa tête. Confirmé lundi dans ses fonctions, le sélectionneur allemand a obtenu d'aller au bout de ses idées quitte à mourir avec elles à l'Euro l'été prochain. Fort d'une longévité exceptionnelle à la tête de la Mannschaft, il est la figure de proue de ces sélectionneurs nationaux qui durent. Revue d'effectif des hommes en poste depuis de longues années et à la tête de grosses écuries mondiales.

• Joachim Löw, l'intouchable

Jamais sans doute le coup n'était passé si près. La déroute historique 6-0 en Espagne le 17 novembre en Ligue des nations avait pourtant sonné la curée. La presse réclamait la tête du sélectionneur allemand Joachim Löw, en poste depuis 14 ans. 

à voir aussi Ligue des nations : l'Espagne écrase l'Allemagne et rejoint la France au Final four Ligue des nations : l'Espagne écrase l'Allemagne et rejoint la France au Final four

Face à la bronca, la Fédération allemande (DFB) avait convoqué son présidium de 14 membres vendredi dernier, pour décider du sort de l'entraîneur de 60 ans. Beaucoup voyaient dans ce délai une invitation à la démission. Mais lundi, devançant la date fatidique, les cinq principaux dirigeants de la DFB (le comité directeur) ont convoqué Löw à Francfort, et lui ont permis de dérouler ses arguments.

Quelques heures plus tard, les rédactions recevaient un communiqué assez long, expliquant en détails que Löw était toujours l'homme de la situation. "Sur la route de l'Euro, des objectifs sportifs importants ont été atteints", argumente la DFB, "la qualification pour l'Euro, le maintien en Ligue A des nations, et le versement dans le premier chapeau des qualifications pour le Mondial. En conséquence, Joachim Löw continue de jouir de la confiance du présidium". Mais pourra-t-il poursuivre sereinement son travail, alors que l'opinion est contre lui (84% des fans de foot interrogés fin novembre souhaitaient son départ), et que la presse ne lui pardonne plus rien ?

• Oscar Tabarez, le bâtisseur

Si l'on tient compte de sa première pige en tant que sélectionneur national de l'Uruguay (entre 1988 et 1990), Oscar Tabarez cumule près de 18 ans au poste. De quoi faire de lui l'homme le plus expérimenté du globe à l'heure actuelle. À la tête de la Celeste depuis 2006, il a participé au retour sur le devant de la scène du premier pays vainqueur de la Coupe du monde (en 1930, NDLR). 

Révélation du Mondial 2010 sous ses ordres (4e de la compétition), l'Uruguay remporte la Copa América un an plus tard. "El maestro" est unanimement désigné meilleur entraîneur d'Amérique du Sud. 8e de finaliste lors de la Coupe du monde 2014, les joueurs de l'ancien maître d'école tombent en quarts de finale face aux Bleus quatre ans plus tard et confirme la renaissance de la sélection ciel et noir. Défaite par l'Équateur (4-2) et le Brésil (2-0) lors de deux des quatre premiers matchs qualificatifs au Mondial 2022, la Celeste devra batailler avant de voir le Qatar. Une nouvelle mission à haut risque pour l'agent Tabarez.

Lucas Torreira et Oscar Tabarez.
Lucas Torreira et Oscar Tabarez. © CHRISTIAN CHARISIUS / DPA

• Didier Deschamps, le modèle

8e joueur le plus capé de l'histoire de l'équipe de France avec ses 103 sélections, Didier Deschamps est devenu début octobre le sélectionneur des Bleus à la plus grande longévité devant Michel Hidalgo, resté en poste durant huit ans et trois mois (1976-1984), quand son cadet toujours en poste est arrivé à l'été 2012. Un modèle de réussite en bleu blanc rouge sur le terrain comme sur le banc.

Oui, "DD" fait office de modèle. Car les chantiers étaient énormes au lendemain d'un Euro 2012 raté et alors que le spectre de Knysna était encore présent. "Les joueurs n’ont plus le droit à l’erreur", prévenait-il lors de son intronisation. Huit ans et demi et 108 rencontres officielles à la tête de la sélection plus tard, le voilà champion du monde et vice-champion d'Europe. Il a parfaitement réussi à tirer profit d'une génération prodigieuse, avec laquelle il espère remporter le titre continental l'été prochain. 

à voir aussi "On a maintenu le niveau" après le Portugal, savoure Didier Deschamps "On a maintenu le niveau" après le Portugal, savoure Didier Deschamps

• Vladimir Petkovic, le discret

Il n'est certainement pas le plus connu des sélectionneurs nationaux. Mais le travail réalisé par Vladimir Petkovic à la tête de la Nati depuis six ans et demi force le respect. Depuis que l'homme de 57 ans a pris la tête de la Suisse après le Mondial 2014, il a insufflé un nouvel état d'esprit à tout un groupe. 8e de finaliste de l'Euro 2016 (défait aux tirs au but par la Pologne), battu par la Suède au même stade de la compétition lors de la Coupe du monde 2018, il veut encore faire franchir un cap à ses hommes. 

L'année dernière, il a emmené la Suisse en phase finale de la nouvelle Ligue des nations, avant de valider son billet pour l'Euro 2020. Il s'est vu prolonger son contrat jusqu'à fin 2022 "à condition de qualifier la Nati pour le Mondial au Qatar".

Football : Löw prolonge avec l'Allemagne, qui sont ces sélectionneurs à la longévité exceptionnelle ?
© FABRICE COFFRINI / AFP

Bien sûr la liste est loin d'être exhaustive. Derrière Petkovic, Fernando Santos fait lui aussi figure d'emblématique avec ses six ans passés à la tête du Portugal. D'autres sont également bien installés comme Gareth Southgate (Angleterre), Tite (Brésil), Roberto Martinez (Belgique) ou Stanislav Tchertchessov (Russie), tous sélectionneurs depuis plus de quatre ans et demi. 

Mais le record de longévité de Guillermo Stabile est encore loin : l'Argentin, meilleur buteur du Mondial 1930, est resté 21 ans à la tête de l'Albiceleste, entre 1939 et 1960. Qui dit mieux ?

Avec AFP

France tv sport francetvsport