Rachid Alioui, buteur nîmois face à Saint-Etienne
Rachid Alioui, buteur nîmois face à Saint-Etienne | PASCAL GUYOT / AFP

Football - Ligue 1 : Saint-Etienne se fait piéger par Nîmes

Publié le , modifié le

En ouverture de la 11e journée de Ligue 1, Saint-Etienne a concédé le match nul face à Nîmes, après avoir longtemps mené au score et dominé. Les Nîmois, s'ils enchaînent un neuvième match sans victoire, ont une nouvelle fois séduit.

Nîmes, ou l'énigme de ce début de saison. Le club vient d'enchaîner neuf victoires d'affilée, et en même temps de proposer un des styles de jeu les plus emballants des dix-huit équipes de Ligue 1. L'attaque nîmoise avait commencé par être flamboyante, puis, depuis septembre, elle s'est éteinte, petit à petit. De son côté, Saint-Etienne s'avançait avec un poil plus de certitudes (6ème) mais sans vraiment l'impression d'avoir lancé leur saison. Le match de ce soir aura plutôt récompensé les premiers, avec notamment le premier but nîmois depuis 500 minutes. Et enfoncé les Stéphanois dans leurs doutes, puisqu'ils ont été dominés sur l'ensemble de la seconde période.

Saint-Etienne d'abord solide...

Le but stéphanois est pourtant arrivé très vite. Dès la 34ème seconde du match, Rémy Cabella intercepte de la tête un centre de Debuchy. Pris à froid, Nîmes a mis quelques minutes à s'en remettre. Il s'agissait de son 19ème but encaissé cette saison, le pire total de Ligue 1. Résultat, à chaque incursion stéphanoise, Nîmes était en danger. Jusqu'à la mi-temps, Nîmes n'a jamais réussi à venir inquiéter Stéphane Ruffier sur sa ligne. Très critiquée depuis le début de la saison, la charnière centrale a été impériale pendant ces 45 premières minutes. 

...puis dépassé par la fougue nîmoise

Mais Subotic, et surtout Perrin, n'ont pas su tenir la distance. Le dernier est apparu de plus en plus lourd dans ses déplacements. Sur le but nîmois, il a eu un temps de retard. A la 74ème minute, alors que Nîmes venait d'enchaîner trois grosses occasions, Bozok a lancé Rachid Alioui dans la profondeur sur une merveilleuse passe. L'attaquant nîmois a parfaitement ajusté le portier stéphanois du pied droit. Rachid Alioui, attendu par toute l'équipe après sa période d'absence, s'est mué en sauveur. Car dès lors, son équipe a retrouvé la folie des premiers matchs de la saison. Des salves rouges se sont abattues sur le bloc stéphanois jusqu'aux dernières minutes. Malgré le nul, les Nîmois avaient le sourire après le coup de sifflet final. Beaucoup moins les Verts.