"Football Leaks": John, le pirate qui dévoile les coulisses du foot-business

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Football Leaks
. | MAXPPP -Jean-François Frey

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les journalistes qui ont exploité les millions de documents des "Football Leaks" l'appelaient John. Derrière ce faux nom se cache le pirate informatique Rui Pinto, un Portugais de 30 ans qui a révélé les dessous du foot-business depuis la Hongrie.

Mais le lanceur d'alerte, sorti de son silence vendredi dans un entretien accordé à plusieurs médias du consortium d'investigation "Football Leaks", est aussi soupçonné de chantage par la justice portugaise, qui réclame son extradition. Ce petit gabarit à l'air juvénile et aux cheveux bruns hérissés, décrit par ses proches comme "sociable et joyeux", s'est installé à Budapest en janvier 2015, selon des informations obtenues par l'AFP auprès de la fondation américaine d'aide au lanceurs d'alerte The Signals Network.

Neuf mois plus tard, ce fan du FC Porto et de Cristiano Ronaldo créait le site internet "Football Leaks". Un projet qui avait pour but de démasquer "les principaux protagonistes de cette industrie du football malhonnête", a-t-il expliqué dans sa première interview à visage découvert. 

Les médias ont reçu les premiers documents en 2016

Les premiers documents confidentiels publiés directement sur son site étaient des contrats de joueurs et d'entraîneurs appartenant au club Sporting Portugal et au fonds d'investissement Doyen, basé à Malte, dont les pratiques dans la gestion de carrière de sportifs sont controversées. C'est en rapport à des faits remontant à cette époque que Rui Pinto a été arrêté le 16 janvier dernier à Budapest à la demande des autorités portugaises qui, a-t-il confirmé, le soupçonnent de vol de données et de tentative d'extorsion.

C'est à partir de 2016 qu'il a confié des millions de documents à un consortium de médias européens qui ont révélé des mécanismes d'évasion fiscale, des soupçons de fraude et de corruption mettant en cause plusieurs joueurs vedettes et dirigeants de clubs.

France tv sport francetvsport