Geoffrey Kondogbia à son arrivée à Monaco
Geoffrey Kondogbia à son arrivée à Monaco | JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP

Football Leaks - Commissions occultes, caisse noire, prostitution.. La face noire de Doyen Sports

Publié le , modifié le

Les dernières révélations de Football Leaks épinglent l'empire Doyen Sports, un fonds d'investissement dirigé par une fratrie d'oligarques kazakho-turcs. Prostituées, commissions occultes, caisse noire, conflit d'intérêts... Mediapart, en collaboration avec onze autres médias européens, lève le voile sur la face noire et les méthodes douteuses de Doyen Sports.

Plus les jours passent et plus l'impôt semble être un gros mot dans le monde du football. Après Cristiano Ronaldo, Jorge Mendes ou Paul Pogba, une autre cible apparaît désormais dans le viseur de Mediapart et des Football Leaks : Doyen Sport, fonds d'investissement et plaque tournante du marché des transferts. Entre commissions occultes, caisse noire, sociétés offshore mais aussi prostitution, Football Leaks met en avant les méthodes peu avouables de l'empire kazakho-turc.

10,8 millions d'euros de commissions occultes

Immatriculée à Malte, île plébiscitée pour ses avantages fiscaux, Doyen Sport a fait du TPO sa spécialité. TPO, pour Tierce Propriété des Joueurs en VF, soit le fait d'acheter un pourcentage d'un joueur à un club, en espérant que celui-ci soit revendu rapidement avec une grosse plus-value.  A l'actif de Doyen Sports, des joueurs comme les Français Eliaquim Mangala et Geoffrey Kondogbia ou l'Algérien Yacine Brahimi. Si Doyen n'a officiellement aucune influence sur les transferts (une pratique formellement interdite par la FIFA), Football Leaks dévoile une réalité bien différente.

A partir de l'automne 2013, Doyen Sports utilise ainsi des caisses noires via des coquilles (Rixos, Denos, PMCI) immatriculées à Abou Dhabi et dans l'émirat voisin de Ras El-Khaïmah, tous deux réputés pour leur opacité. C'est à travers ces trois sociétés offshore que le fonds d'investissement distribuera la bagatelle de 10,8 millions d'euros en commissions occultes. Football Leaks donne ainsi pour exemple le transfert d'Eliaquim Mangala de Porto à Manchester City pour la somme de 45 millions d'euros, faisant  à l'époque du joueur français le défenseur le plus cher de l'histoire. C'est également le transfert le plus profitable de l'histoire de Doyen Sports, rapportant au fonds pas moins de 10 millions d'euros de profit dont 2 millions auraient été rapidement versés sur le compte d'une des trois sociétés offshore, sans pour autant en connaître le destinataire. 

Le transfert d'Elaquim Mangala de Porto à Manchester City aurait fait l'affaire de commissions occultes selon Football Leaks
Le transfert d'Elaquim Mangala de Porto à Manchester City aurait fait l'affaire de commissions occultes selon Football Leaks

La prostitution au coeur des transferts 

Les Football Leaks révèlent également l'utilisation de jeunes femmes originaires de l'Europe de l'Est dans le cadre du business de transferts. Mediapart publie en effet des échanges sur WhatsApp entre deux dirigeants de Doyen qui comptent amadouer avec des prostituées le président du Real Madrid, Florentino Perez, afin de faciliter le transfert du milieu français Geoffrey Kondogbia (qui passera finalement de Séville à Monaco puis à l'Inter Milan). Le président du club madrilène dit ne pas être allé à cette fête avec des prostituées à Miami en 2013.

Toujours selon Mediapart, entre mars 2014 et septembre 2015, "Nelio Lucas (l'un des dirigeants de Doyen Sports, ndlr) a fait venir à quatorze reprises de jeunes femmes depuis Minsk, Moscou et Saint-Petersbourg." Ces femmes accompagnaient Lucas dans de nombreux rendez-vous d'affaires à travers l'Europe. Mediapart cite notamment comme exemple un voyage d'affaires à Madrid où Nelio Lucas s'est rendu dans la capitale espagnole en compagnie d'une jeune femme blonde nommée Sabina dans le cadre du transfert d'Asier Illaramendi du Real Madrid à la Real Sociedad. Cette même Sabina qui sera présente cinq jours plus tard à Marseille lors de la signature de Rolando à l'OM. Prostitution ou représentation ? L'enquête menée par l'European Investigative Collaborations (EIC) n'a pas pu préciser la fonction exacte de ces jeunes femmes, Nelio Lucas n'ayant pas souhaité répondre aux question de l'EIC.

Pompes à fric

Les conversations WhatsApp entre certains dirigeants de Doyen Sports montrent également le peu de considération qu'a le fonds d'investissement envers ses joueurs. "Les négros de Doyen Sports vont à la coupe du monde !" aurait écrit Arif Efendes avant la Coupe du Monde 2014 en parlant des différents joueurs présents au Mondial brésilien et sous la houlette de Doyen Sports à l'époque. Idem concernant Radamel Falcao, transféré à Monaco à l'été 2013 pour 43 millions d'euros. Doyen, qui possédait à l'époque 33 % du joueur, réalise alors un profit net de 5,3 millions. Mais cela ne semble pas être assez pour Nelio Lucas : "Il est allé à Monaco ce connard." Arif Efendes répond en insultant la mère de Falcao avant de conclure : "Sa carrière est terminée. […] Il va finir en payant des taxes en France."

Mathieu Aellen