Football : Le gouvernement donne son feu vert pour la reprise de la D2 féminine

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
football prétexte
Le N2 et la D2 féminine ne reprendront pas aux dates prévues. | MELANIE LAURENT / A2M SPORT CONSULTING / DPPI VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après avoir annoncé la reprise du National 2 jeudi 18 février, la Fédération française de football acte vendredi la reprise de la D2 féminine, vivement réclamée par les clubs engagés. Le championnat doit reprendre le 18 avril. La FFF espère obtenir l’accord du gouvernement pour une reprise de la Coupe de France féminine en mars.

Dans un communiqué paru cette semaine, un collectif de 14 clubs amateurs de D1 et D2 féminines demandaient la reprise du championnat de deuxième division, dénonçant un manque d’équité avec les hommes, dont les trois meilleurs échelons n’ont jamais cessé de jouer depuis octobre et le deuxième confinement. Ils ont été entendus par la FFF, vendredi 19 février, et le ministère des Sports, qui ont trouvé un accord pour que la D2 reprenne, à partir du 18 avril. Les joueuses des clubs engagés pourront reprendre l’entraînement dès samedi, et bénéficieront de dérogations si ceux-ci ont lieu après 18h.

à voir aussi D2 Féminine : le football féminin dénonce des inégalités et demande la reprise des compétitions D2 Féminine : le football féminin dénonce des inégalités et demande la reprise des compétitions

La FFF espère que le gouvernement lui donnera le feu vert pour que la Coupe de France puisse également reprendre en mars. "Dans le cas contraire, le calendrier serait adapté et la reprise du championnat de D2 F serait avancée en mars", précise la fédération dans un communiqué.

Comme pour le National 2, le Comité Exécutif de la FFF a mis en place un nouveau format pour la D2 féminine, qui consiste à terminer la phase aller, puis, selon le classement, à constituer des poules d’accession et de maintien. Un protocole sanitaire strict sera également mis en place, avec des matches à huis-clos, des tests PCR obligatoires avant chaque rencontre, la présence d’un médecin le jour des matches et d’un référent Covid au sein des clubs.

-

Hortense Leblanc hortense_lblnc