Football : Avant de défier le PSG en Coupe de France, l'ASSE s'incline pour son dernier test en amical contre Anderlecht

Publié le , modifié le

Auteur·e : francetv sport
Les Verts face aux joueurs d'Anderlecht en amical, le 18 juillet 2020.

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Après trois premiers matches de préparation bien négociés, les Verts ont connu leurs premières défaites de l'été (1-2, 0-1) ce samedi à Geoffroy-Guichard contre Anderlecht, lors de deux confrontations de 75 minutes. Pas optimal alors que l'ASSE défie le PSG en finale de la coupe de France vendredi prochain (le 24 juillet à 21 heures sur France 2).

Évidemment, le timing n'est pas idéal pour les Verts. Alors que le compte à rebours est plus que jamais lancé avant la finale de la coupe de France face au PSG (vendredi 24 juillet à 21 heures sur France 2), les hommes de Claude Puel ont trébuché ce samedi en amical face aux Belges d'Anderlecht (1-2, 0-1). Leur premier contre-temps dans une préparation estivale jusque-là sans faute (victoires 4-1 contre Rumilly-Vallières et face à Nice, succès 4-0 contre Charleroi, ndlr).

Pas de quoi cependant remettre en question tout le travail réalisé ces dernières semaines, avec notamment une montée en puissance de plusieurs jeunes (Maxence Rivera, Charles Abi (quatre buts en quatre matchs, ndlr) ou encore la recrue Jean-Philippe Krasso). La mise à l'écart de Stéphane Ruffier ou les explications en interne semblent aujourd'hui bien gérées.

Derniers réglages avant Paris

Cet après-midi, ce dernier test face à une équipe belge habituée à la Ligue des champions a permis d'en savoir plus sur l'état de forme des Stéphanois. Lors de la première des deux rencontres de 75 minutes chacune, les coéquipiers de Romain Hamouma se sont mis en mode diesel : un premier acte en guise de mise en jambes avant de progressivement monter en intensité. Ryad Boudebouz (45e) est venu répondre au penalty transformé par Michel Vlap peu après le quart d'heure de jeu. Petit avertissement sur coups de pied arrêtés défensifs pour les Verts, où ils ont régulièrement été mis en danger à l'image de ce corner en toute fin du match 1 qui a vu Kemar Roofe pousser le ballon au fond (74e).

Le match 2, avec un onze plus remanié, a permis à Claude Puel de réaliser ses derniers réglages. Malheureusement le but concédé dès la 2e minute a tout de suite jeté un coup de froid. En deuxième période, les accélérations d'Arnaud Nordin ont été intéressantes, de même que les quelques fulgurances de Denis Bouanga sont à noter. Pas de quoi pour autant tirer des enseignements très détaillés.

Physiquement, les Verts sont prêts. Techniquement, les transitions offensives sont encore perfectibles. Un surplus de créativité est encore à trouver. Et au niveau de la concentration, les deux buts concédés au début du match 2 et à la fin du match 1 doivent servir de leçon. Dans six jours face au PSG, la marge d'erreur sera encore plus faible.

à voir aussi Dépistage du coronavirus 48h avant la finale pour le PSG et Saint-Etienne ? Dépistage du coronavirus 48h avant la finale pour le PSG et Saint-Etienne ?
francetv sport francetvsport