Wendie Renard OL
Wendie Renard, championne de France avec l'OL pour la 11e saison d'affilée | FRANCK FIFE / AFP

Foot féminin : Wendie Renard, symbole de la domination de l’OL

Publié le , modifié le

En écrasant le club de Soyaux (9-0), l’équipe féminine de l’OL a remporté son 11e titre de champion de France d’affilée. La capitaine Wendie Renard, présente dans l'effectif depuis le début de la série, a marqué le dernier but de la rencontre. Tout un symbole.

Les années se suivent et se ressemblent pour l’OL. Sacrées championnes de France pour la 11e année consécutive et qualifiées pour la finale de la Ligue des champions, les joueuses de Gérard Prêcheur dominent sans partage le football féminin. Mais une seule était présente en 2006, au commencement de cette incroyable série : Wendie Renard.

Meilleure joueuse française

"D’année en année, on arrive à remettre le couvert, c’est fantastique !" Du haut de son mètre 87, la capitaine Lyonnaise jubile au micro d’Eurosport suite à la démonstration de son équipe face à Soyaux. Ce 9-0, synonyme de 11e titre de champion de France d’affilée, marque un nouveau record pour le football français. Wendie Renard en est le seul dénominateur commun. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

Arrivée en fin de contrat à l’issue de la saison, la défenseure Lyonnaise n’a pas caché s’être "posé la question d’aller voir ailleurs, notamment le championnat anglais". Mais le cœur a repris le dessus sur la raison : "j’ai pesé le pour et le contre et l’aventure continue avec l’OL. J’ai encore envie de gagner des trophées ici et d’écrire l’histoire". Le 30 mars, elle paraphait son nouveau contrat la liant à Lyon jusqu’en 2022. Soulagé, Jean-Michel Aulas a donc pu fêter le titre… comme il se doit :

Mais la capitaine de l'OL aux 11 titres de championne de France, 6 Coupes de France et 3 Ligues des Champions ne parait jamais rassasiée : "Il manque toujours un titre avec les Bleues". Il faut dire que ses débuts ont été façonnés par un cuisant échec.

Refoulée de Clairefontaine

Native de Martinique, Wendie Renard commence le football dès l’âge de 7 ans. Rapidement repérée par le conseiller technique régional de la ligue martiniquaise, elle passe le concours d’entrée du centre national de formation de Clairefontaine. Recalée. Mais l’entraîneur de l’OL féminines de l’époque, Farid Benstiti, la remarque et l’intègre à son centre de formation. Très vite, à 17 ans, Wendie rejoint le groupe professionnel. S’en suivent diverses apparitions en D1 et en équipes de France (U19, U20, A), jusqu’à devenir capitaine des Bleues et de l’OL. Celle qui "est capable d’amener les autres vers les sommets", selon les mots de Gérard Prêcheur, son entraîneur, accumule les titres et est considérée par beaucoup comme la meilleure footballeuse française en activité.

Et maintenant ? 

Malgré leur titre de championnes de France, la saison des joueuses de l'OL n’est pas encore terminée. But à atteindre : un 2e triplé de suite. Le premier rendez-vous passera par la finale de la Coupe de France face au PSG (19 mai), qu’elles retrouveront ensuite le 1er juin, à Cardiff, pour la première finale de Ligue des champions 100% française. Une victoire des Lyonnaises offrirait un beau clap de fin à leur entraîneur. Arrivé au terme de son contrat, Gérard Prêcheur ne s’est pas vu proposer de prolongation. Selon L’Equipe, après avoir envisagé de recruter un coach étranger, l’OL aurait finalement privilégié la piste menant à Maxence Flachez, tacticien de l'équipe B, considéré par le quotidien comme le choix le plus crédible. Quoi qu’il advienne, avec huit joueuses arrivées à l’intersaison, dont l’Américaine Alex Morgan, l’avenir des Lyonnaises est assuré !