FIFA : Figo réclame du changement

FIFA : Figo réclame du changement

Publié le , modifié le

Luis Figo, ancien Ballon d'Or et candidat à la présidence de la Fifa, a estimé lundi que si rien ne changeait, c'est à dire si Joseph Blatter était réélu président de la Fifa, ce serait "quatre ans de perdu".

"Si rien ne change, alors ce sera quatre ans de perdu en terme de transparence et de modernisation", a expliqué l'ancien joueur portugais en marge du comité exécutif et du Congrès de l'UEFA à Vienne. "Les retours des gens que je rencontre dans ma campagne sont positifs, a-t-il assuré. Veulent-ils vraiment changer ou continuer comme ça ? S'ils disent qu'ils veulent le changement pour être courtois avec moi, c'est leur problème. Parfois vous avez peur du changement, mais il faut convaincre les gens que le changement sera pour le meilleur".

Par ailleurs, Figo a lancé qu'une "Coupe du monde élargie" était selon lui  "le futur de l'institution". "A combien ? Il faut ouvrir un débat au Congrès de la Fifa. Par exemple à 40 (contre 32 actuellement), il y aurait plus d'intérêts pour les équipes qui n'y vont pas habituellement; cela permettrait d'augmenter les revenus, et vous pouvez investir davantage, véritablement, dans le foot en retour".

Blatter, 79 ans, vise un cinquième mandat le 29 mai à Zurich. Les autres candidats opposés à lui sont le prince Ali de Jordanie, un des vice-présidents de la Fifa et Michael Van Praag, président de la Fédération néerlandaise.

AFP