Eugenio Figueredo
Eugenio Figueredo aux côtés de Blatter. | NELSON ALMEIDA / AFP

Fifa: Eugenio Figueredo reconnaît la corruption au sein de la Conmebol

Publié le , modifié le

L'Uruguayen Eugenio Figueredo, ex-président de la Confédération sud-américaine de football et vice-président de la Fifa extradé jeudi de Suisse vers son pays où il a passé Noël en prison, a reconnu la corruption au sein de la Conmebol, selon un premier rapport du procureur chargé de l'affaire publié vendredi.

Selon Juan Gomez, les déclarations de Figueredo devant la justice uruguayenne jeudi montrent clairement que "depuis l'époque où il est devenu membre du comité exécutif de la Conmebol, il a reçu de grosses sommes d'argent, selon des stratagèmes ourdis par divers membres de la Confédération, avec l'objectif (...) de maintenir une forme retorse de corruption". En tant que président de l'instance, l'Uruguayen a cherché à "légaliser l'argent facile distribué" via "un réseau de corruption qui a frappé le football sud-américain en toute impunité et persisté pendant des décennies", estime-t-il dans le texte publié sur le site internet du ministère public.

Figueredo est arrivé en Uruguay jeudi et a passé Noël en prison après que la juge chargée de l'affaire, Adriana de los Santos, a accédé à la demande du procureur pour que l'ancien dirigeant attende son procès en détention. Des charges de fraude et de blanchiment d'argent sont retenues contre l'Uruguayen de 83 ans. Il encourt entre 2 et 15 ans de prison. Interpellé en mai en Suisse dans le cadre d'un coup de filet contre des responsables de la Fédération internationale de football (Fifa), Figueredo aurait, selon la justice, accepté des pots-de-vin de plusieurs millions de dollars en échange de l'octroi de droits de marketing pour la diffusion de matchs de football à une société américaine.

Les Etats-Unis réclamaient également son extradition dans le cadre de l'enquête sur le scandale de la Fifa, mais la justice helvétique a donné la priorité à l'Uruguay. Figueredo a été vice-président de la Conmebol de 1993 à 2013, année au cours de laquelle il est devenu président de l'organisation. Il a également dirigé la Fédération uruguayenne de football (AUF) entre 1997 et 2006 et a été vice-président de la Fifa.