Goal Line Technology FIFA
Lorsque la balle franchira la ligne, un message apparaîtra sur la montre de l'arbitre | AFP - YOSHIKAZU TSUNO

FIFA et arbitrage vidéo : ça se précise

Publié le , modifié le

La FIFA a annoncé avoir accordé une nouvelle licence à un fournisseur de technologie sur la ligne de but. C'est le troisième système testé en vue du Mondial 2014 au Brésil.

Il y avait "GoalRef", système allemand qui préconise l'utilisation un ballon spécial. Il y avait aussi "Hawk-Eye", d'invention anglaise, qui se base sur l'utilisation de caméras. Voici désormais "Cairos", dernier né d'une société allemande, qui repose sur le principe des champs magnétiques, et permet à l'arbitre de savoir immédiatement si la balle a franchi ou non la ligne de but grâce à un simple message sur sa montre. 

« Après une mise en place réussie de la technologie 'ligne de but' (GLT) lors de la Coupe du monde des clubs au Japon en décembre 2012, la FIFA a décidé d'utiliser la GLT lors de la Coupe des confédérations en 2013 au Brésil et de la Coupe du Monde de 2014 », expliquait la Fédération la semaine dernière, dans un communiqué. « L'objectif est d'utiliser la GLT en soutien des arbitres et d'installer un système dans tous les stades. »

L'appel d'offres a donc abouti sur une nouvelle licence. "Cairos", testé avec succès, devient le troisième système autorisé par la FIFA. L'arbitrage vidéo dans le football ne semble désormais plus qu'une question de temps.