Lauber Lynch
Loretta Lynch (à droite) et Michael Lauber, lors de leur conférence de presse à l'hôtel Renaissance de Zurich | FABRICE COFFRINI / AFP

FIFA - Des actifs ont été saisis et des nouvelles poursuites sont prévues

Publié le , modifié le

La Ministre Américaine de la Justice Loretta Lynch et son homologue Suisse Michael Lauber ont tenu une conférence de presse cet après-midi à Zurich dans le cadre des enquêtes autour de la FIFA. S’ils ont affirmé que les investigations avançaient, les deux n’ont donné que peu de détails en raison des procédures en cours. Ils ont néanmoins précisé que de nouvelles poursuites devraient être bientôt engagées et que des actifs ainsi que des appartements ont été saisis.

Le lieu ne devait rien au hasard. Attendus à 15h à l’hôtel Renaissance de Zurich dans le cadre d’une conférence de presse, la Ministre Américaine de la Justice Loretta Lynch et le procureur fédéral Suisse Michael Lauber se retrouvent au même hôtel que les délégations de la Concacaf (Confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes) et de la Conmebol (Confédération Sud-Américaine) le jour où sept de leurs hauts dirigeants ont été arrêtés à la demande de la justice américaine, à 48 heures du 65e du Congrès de la FIFA. Un lieu symbolique donc et une conférence de presse attendue, tant peu d’éléments ont filtré depuis le coup de tonnerre de la fin du mois de mai.

Invité à l’initiative de Michael Lauber, la Ministre Américaine a affirmé que de nouvelles poursuites devraient avoir lieu, au regard des preuves récoltées depuis le début des investigations. "Sur la base de notre coopération avec les autorités suisses et sur la base de nouvelles preuves, nous prévoyons d'engager des poursuites supplémentaire à l'encontre de nouveaux individus et de nouvelles entités", a expliqué Loretta Lynch. Elle a également expliqué avoir "bon espoir" d’extrader vers les Etats-Unis les personnes arrêtées en mai dernier. Pour rappel, quatorze personnes ont été interpellées dont sept responsables de la FIFA. À ce jour, seul Jeffrey Webb, ancien président de la Concacaf, a été extradé vers les Etats-Unis.

"Nous sommes encore loin de la mi-temps"

Le procureur fédéral Suisse Michael Lauber est lui revenu sur les 9 terabytes de données récupérés lors des deux perquisitions au siège de la FIFA fin mai. Lauber a précisé que 121 comptes ont été analysés et que son bureau a saisi des biens et actifs comme "des immeubles dans les Alpes suisses".  Des poursuites sont à venir mais le procureur n’a donné aucun nom. Il est également revenu sur l’affaire concernant la vente à bas coût par Sepp Blatter des droits télévisés des Mondiaux 2010 et 2014 au président de la Fédération des Caraïbes Jack Warner. "Nous analysons tous les faits. Nous avons beaucoup de données à traiter et ce dossier sera analysé pour voir s'il en vaut la peine." Il a également précisé que la FIFA a envoyé à son bureau des explications concernant le contrat Warner. Des explications "en train d’être analysées" par Lauber et son équipe.

"L’affaire est énorme, très complexe, et l’enquête sera longue", avait indiqué, le 17 juin, Michael Lauber. Il l’a de nouveau répété aujourd’hui, précisant que "nous sommes encore loin de la mi-temps concernant les investigations. On cherche les moyens d'accélérer les procédures" a-t-il ajouté.

Mathieu Aellen