Laurent Blanc - Jean Fernandez - Alain Boghossian
Laurent Blanc souhaite un mode de fonctionnement plus ouvert qu'avant avec les entraîneurs de L1 | AFP - BERTRAND LANGLOIS

Fernandez: vaincre pour "envisager l'Europa League"

Publié le , modifié le

Jean Fernandez estime qu'une victoire mercredi de l'AJ Auxerre contre l'Ajax Amsterdam, la rapprochant de la 3e place, pouvait permettre "d'envisager l'Europa League", mais qu'il lui était en revanche "difficile de parler de 8e de finale de Ligue des champions après trois défaites".

Q: Est-ce votre dernière chance pour espérer accéder aux 8e de finale?
R: "Accéder aux 8e, ça passe par une victoire, c'est obligatoire, mais même si on gagnait, c'est difficile de parler de 8e de finale de Ligue des champions après trois défaites et en étant dernier de la poule. Si on bat l'Ajax demain (mercredi), on peut envisager l'Europa League, et puis un concours de circonstances avec une victoire contre Milan... Dans les trois premiers matches, c'est à chaque fois passé pas très loin, il y a eu des choses intéressantes dans le jeu, mais le résultat a été contre nous à chaque fois. Les joueurs sont dans l'état d'esprit de faire un bon mach et d'obtenir la victoire. A partir de là, on peut peut-être envisager quelque chose de mieux. Si on a un concours de circonstances extraordinaire, tout est encore possible. On est aussi représentants du football français, on a très envie de gagner un match".

Q: Vous restez sur trois victoires consécutives...
R: "Oui, on est sur une bonne dynamique, on a engrangé un capital confiance avec trois victoires, et notamment au Parc des Princes (3-2 contre le Paris SG, ndlr). On est mieux dans le jeu, plus solide, on a aussi un peu de réussite. Les joueurs sont plus en confiance qu'il y a trois semaines, même si on a encore quelques absences".

Q: Sentez-vous que l'équipe maîtrise de plus en plus son sujet en C1?

R: "A chaque fois, on a été à la hauteur de notre adversaire, à chaque fois prestigieux, à commencer par le Zenit Saint-Pétersbourg. Il nous a manqué un peu de qualité sur le plan offensif. Dans ces équipes, il y a de grands joueurs, les meilleurs joueurs européens voire du monde, qui peuvent faire la différence. Contre le Real, il y avait un équilibre dans le jeu pendant 90 minutes, et il a suffi d'une action de Di Maria pour qu'on perde. On progresse face à ces équipes-là, mais l'important est de gagner. Ce sera difficile à Bernabeu, on a deux matches à domicile, a priori le plus facile sera contre l'Ajax, sans vouloir lui manquer de respect".

AFP