Bursaspor
Des supporters de Bursaspor, l'un des 4 clubs sanctionnés par la FIFA | SABAN KILICCI / ANADOLU AGENCY

Fair-play financier : Quatre clubs sanctionnés

Publié le , modifié le

Les clubs de Bursaspor (Turquie), FK Ekranas (Lituanie), CFR 1907 Cluj (Roumanie) et FC Astra Giurgiu (Roumanie) ont été sanctionnés lundi par la chambre de jugement du fair-play financier de l'UEFA, en raison d'importants impayés.

Le club le plus sévèrement sanctionné est Bursaspor avec deux exclusions des compétitions européennes en perspective, relatives à deux sanctions distinctes mais qui, cumulées, seront applicables en cas de qualifications pour une compétition européenne au cours des quatre prochaines saisons (2015-16, 2016-17, 2017-18, 2018-19).

La première exclusion avait été décidée en mai 2012, pour des impayés de transferts remontant à 2007. Mais le Tribunal arbitral du sport avait, en appel, en juin de la même année, décidé que cette sanction devait être soumise à un sursis pendant une période probatoire de trois ans. Cette période devant arriver à son terme à l'issue de l'actuelle saison (2014-15), l'UEFA considère donc que l'exclusion initialement prononcée peut entrer en vigueur à compter de la prochaine. La deuxième exclusion encourue par le club turc est directement liée à son passage devant la chambre de jugement du fair-play financier de l'UEFA, le 21 novembre, en raison d'autres impayés. Néanmoins Bursaspor a jusqu'au 31 janvier 2015 pour s'acquitter de ses dettes s'il veut éviter une deuxième exclusion.

Les deux clubs roumains de CFR 1907 Cluj et FC Astra Giurgiu font sur ce dossier l'objet d'une sanction identique. En revanche le club lituanien de FK Ekranas est lui exclu d'une compétition européenne pour laquelle il se qualifierait au cours des deux prochaines saisons (2015-16, 2016-17), sans possibilité de se racheter. Concernant les manquements de ces quatre clubs, l'UEFA avait évoqué "d'importants impayés envers d'autres clubs, des employés et les autorités fiscales et sociales". L'instance du fair-play financier avait demandé à 37 clubs des précisions concernant leurs impayés.

AFP