Fair play financier: L'Ajax Amsterdam et Liverpool pour des sanctions dures

Publié le , modifié le

Les directeurs exécutifs de l'Ajax Amsterdam et de Liverpool ont plaidé pour des sanctions dures en cas de non respect par les clubs du fair play financier imposé par l'UEFA, soit une exclusion des Coupes d'Europe, jugeant inefficace l'étape de pénalités financières. "Il faut que les sanctions soient dures d'entrée", a jugé Henri van der Aat, patron de l'Ajax, en marge du Sportel, à Monaco.

"Si vous ne versez pas ses primes à un club comme le Real Madrid, ça n'a aucun effet", a-t-il ajouté, évoquant le premier degré des sanctions imposées par l'UEFA en cas de non respect de l'équilibre des comptes par les clubs. "Il faut exclure les clubs des Coupes d'Europe. La Ligue des champions survivra sans un ou deux des meilleurs clubs, car il y a bien assez de bonnes équipes", a ajouté M. van der Aat soutenu par son homologue de Liverpool Ian Ayre qui a prôné lui d'imposer "l'interdiction de recruter" aux contrevenants. 

"C'est très important pour la crédibilité de l'UEFA d'être dur sur les sanctions", a poursuivi Ian Ayre. L'UEFA a imposé pour la première fois des sanctions financières à 23 clubs européens en retenant leurs primes pour n'avoir pas présenté des comptes à l'équilibre, mais le principe du fair-play financier ne doit devenir vraiment contraignant qu'en 2014.