Face à Naples, Liverpool comptera sur sa défense de fer

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Alisson Becker

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Liverpool et Naples s'affrontent ce soir dans un match décisif pour la qualification. Leader de Premier League, Liverpool réalise un très bon début de saison. Et si son attaque est toujours flamboyante, c'est sa défense, la meilleure d'Europe, qui impressionne le plus.

L'année dernière, à la même époque, les Anglais et les Européens n'avaient d'yeux que pour le trio de feu Mané-Firmino-Salah. L'attaque liverpuldienne était même allée, contre toute attente, jusqu'à défier l'immense Real Madrid de Zidane en finale de Ligue des Champions. Quelques mois plus tard, la hype est (un peu) retombée. Les lumières de l'attaque anglaise se sont quelque peu tamisées. Les hommes de Klopp sont moins flamboyants...mais beaucoup plus solides. Après 16 journées, bientôt à la fin de la phase aller de la Premier League, Liverpool n'a encaissé que six buts. Soit, tout simplement, la meilleure défense des cinq grands championnats.

Alisson, le facteur X 

10 clean sheets en 16 matchs, c'est le meilleur total de l'histoire du club, mais aussi de l'histoire de la Premier League, à égalité avec Chelsea (en 2004-2005 puis 2008-2009). L'exploit est, en partie au moins, à mettre au crédit du tout nouveau gardien des Reds, Alisson Becker. Le poste de gardien devenait régulièrement, ces dernières années, le talon d'achille du club de la Mersey. Après l'inconstant Mignolet et le désastre Karius en finale de la Ligue des Champions l'année dernière (deux énormes boulettes fatales à Liverpool), Liverpool avait besoin d'une pointure. L'arrivée d'Alisson Becker, le gardien le plus cher de l'histoire (72,5 millions d'euros), devait bétonner la cage. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Brésilien tient la baraque. 10 matchs sans buts encaissés donc, et surtout 85,71% de tirs arrêtés sur l'ensemble de la saison, soit le meilleur pourcentage de tirs arrêtés parmi les vingt autres gardiens de Premier League. Très véloce et réactif sur sa ligne, il est également un gardien qui joue de son ampleur et de sa taille (1,91m, 91 kilos) : lors de son dernier match face à Bournemouth, c'est le seul avec Fabinho à avoir remporté 100% de ses duels aériens, dont un formidable sauvetage face à Josh King.

Une défense sereine articulée autour de Van Dijk

L'autre pari estival des Reds est en passe d'être réussi. Virgil Van Dijk n'a pas mis beaucoup de temps à s'adapter à la rugosité des matchs anglais. Il est celui qui chapeaute la ligne défensive des Reds et, malgré sa relative jeunesse, il montre qu'il sait être régulier dans l'effort et dans la concentration. Un match résume l'impact de Van Dijk sur la défense de Liverpool. Face à Burnley il y a quelques semaines, il a combiné défense d'acier et précision offensive. 

Les Reds ont-ils pour autant perdu leur identité? Non. Il se sont simplement assagi. Ils sont désormais plus programmés pour la gagne, sans complètement abandonner le spectacle. « On veut être l’équipe la plus désagréable à jouer », conclut Klopp. Et pas la moins attrayante, avec des attaquants de la trempe de Salah (10 buts déjà cette saison) ou Mané (déjà 6 buts, contre 10 au total la saison passée). C'est la première attaque d'Angleterre, mais aussi la troisième meilleure défense du Royaume.