Everton Yakubu Ayegbeni tête en l'air 2010
Yakubu Ayegbeni (Everton) | AFP - Ben Stansall

Everton surprend City

Publié le , modifié le

Manchester City avait la possibilité de prendre seul la tête du Championnat d'Angleterre en profitant de la vague de froid qui a provoqué le report de sept des dix matches de la 18e journée. Pour cela, City devait s'imposer lundi devant Everton. Mais les "Citizens" ont manqué le coche, en se faisant cueillir sur leur pelouse par Everton 2-1.

C'était une chance inouPie pour Manchester City; l'occasion de s'installer, même très provisoirement en tête du championnat, ce qui aurait été  une première depuis la création de la Premier League en 1992. Même si ce n'eut été qu'à la faveur d'un calendrier tronqué, puis que les autres favoris Manchester United,. Arsenal, Tottenham et tous les outsiders n'ont pas pu jouer, City avait un bon coup à jouer. Cela semblait largement à sa portée face à Everton. Pourtant, les hommes de Roberto Mancini se sont faits piéger en tout début de match.    

City, avec dans ses rangs Carlos Tevez, qui venait d'annoncer son souhait de rester au club huit jours après avoir affirmé le contraire, n'a jamais pu se remettre de vingt premières minutes calamiteuses. L'Australien Cahill a ouvert la marque pour Everton dès la 4e minute de la tête en profitant de la passivité de la défense mancunienne. Un quart d'heure plus tard, Baines doublait la mise d'un beau tir enroulé un quart d'heure plus tard. Le reste de la partie s'est résumé à un exercice d'attaque-défense, surtout après l'exclusion du milieu de terrain des "Toffees" Anichebe pour un deuxième carton jaune à l'heure de jeu. De leurs innombrables occasions, les joueurs Manchester City n'ont pu tirer qu'un seul but,  marqué par l'Ivorien Yaya Touré profitant d'un tir détourné par Jagielka.  Les "Citizens" peuvent aussi invoquer la malchance, pas moins de trois de
leurs tirs ayant été repoussés dans la surface par des bras d'Everton sans qu'aucun penalty ne leur soit accordé.

C'est la quatrième défaite de la saison, la deuxième à domicile, pour Manchester City, qui reste deuxième à deux points du leader Manchester United et à égalité avec Arsenal. Everton, de son côté, prend un peu d'air par rapport à la zone de relégation.