Nabil Fékir Lyon
Nabil Fékir (Lyon). | AFP

OL – Villarreal : Avis de tempête à Lyon

Publié le

Les trois revers d’affilée en Ligue 1 ont plombé le moral des Lyonnais qui comptent sur la venue de Villarreal en 16e de finale de l’Europa League pour refaire surface. Heureusement pour l’OL, « le sous-marin jaune » affronte également des courants contraires…

Ce sont donc deux équipes en perdition qui s’affrontent ce jeudi au Par OL. Accueillir Villarreal sera une première pour le club rhodanien qui n’est pas toujours en réussite face à des équipes espagnoles. Avec un bilan de 9 succès, pour 8 nuls et 13 défaites, l’OL (à présent 4e en L1) se prépare de nouveau à tanguer face à la formation castillane.

Les Espagnols sont prêts

« Je pense que l’équipe est prête pour ce match contre Lyon », a assuré Javi Calleja, dont l’équipe pointe au 5e rang de la Liga. « L’Europa League est une compétition qui nous motive beaucoup. Cela a été douloureux de perdre les deux derniers matchs, mais il faut se relever. On ne peut pas tomber dans le pessimisme et se décourager à cause des mauvais résultats actuels de l’équipe », a ajouté le tacticien espagnol.

Sonny Anderson qui a porté le maillot des deux équipes, s'attend à "un grand match avec un duel serré et du spectacle". L'ancien attaquant "continue de suivre de près ces deux équipes qui ont le même profil. Elles aiment avoir le ballon et sont adeptes du beau jeu, explique-t-il sur le site de l'OL. (...) Elles ont les moyens d’aller au bout même si la compétition est particulièrement relevée", estime même le Brésilien.

Du changement dans l'air

"C'est une très bonne équipe, ça ne sera pas facile mais nous aussi, nous avons nos qualités", assure de son côté Nabil Fekir. "On est confiants, on ne part pas comme les outsiders", précise-t-il dans un entretien accordé au site de l'UEFA. "C'est un match aller-retour, on va essayer de tout donner. C'est une équipe qui joue au ballon, qui ne ferme pas le jeu, c'est ce qu'on aime. J'espère qu'on arrivera à placer notre jeu. L'équipe qui aura le plus de maîtrise, qui sera la plus décisive l'emportera", conclut le buteur.

Motif d’encouragement pour Lyon, son bilan à domicile lors des joutes européennes est positif. Les hommes de Bruno Genesio restent invaincus depuis leurs huit derniers duels dans l’OL Parc (6 succès et 2 nuls). Depuis la défaite face au Stade Rennais (0-2), le coach lyonnais entend bien titiller l’ego de ses joueurs et il ne serait pas impossible de le voir procéder à quelques changements significatifs dans son onze de départ. Seule la victoire pourra redonner un peu de luisant à son équipe, en attendant son prochain rendez-vous en championnat, dimanche, contre Lille.

Romain Bonte