Ligue Europa: Pour l'OL et l'OM, confirmations olympiques attendues

Ligue Europa: Pour l'OL et l'OM, confirmations olympiques attendues

Publié le , modifié le

Brillants vainqueurs de Villarreal (3-1) et du Sporting Braga (3-0) à domicile lors du match aller, Lyon et Marseille ont pris une sérieuse option avant leur match retour. En cette période de Jeux, les deux Olympiques vont devoir briller à nouveau et surtout ne pas se rater pour obtenir une qualification en huitièmes de finale de Ligue Europa.

« Dans l’histoire des Coupes d’Europe, on a vu que les remontées sont possibles, il ne faudra pas tomber dans la facilité». Au coup de sifflet final du match remporté par l'Olympique de Marseille, jeudi dernier face au Sporting Braga (3-0), rien n'était encore fait dans les têtes olympiennes. A commencer par celle de Valère Germain (27 ans). Malgré la large victoire des siens, l'attaquant marseillais sait que la qualification en huitièmes n'est pas encore assurée. Certes, l'OM a pris une sérieuse option face aux Portugais en attendant le match retour, mais les Marseillais auraient tort de se voir déjà, et donc trop tôt, au tour suivant.

Rudi Garcia sur ses gardes

On peut compter sur Germain et toute sa bande pour garder la tête froide, car il serait regrettable que les Phocéens connaissent la même mésaventure que leurs voisins niçois (vaincus 3-2 face au Lokomotiv Moscou, après avoir mené 2-0). De toute manière, ce n'est pas le genre de Rudi Garcia qui, selon les informations de L'Équipe, devrait aligner la meilleure équipe possible contre Braga. «Joueurs, nous aimons disputer un match tous les trois jours, on se nourrit de la compétition, de l'enjeu, de la pression (..) » explique Morgan Sanson. Si l'on en croit l'ancien Montpelliérain, le troisième de Ligue 1 ne tombera pas dans le piège de la facilité demain soir (21h), et ce, malgré le Classico face au PSG en championnat (dimanche).

 

La joie du Marseillais Florian Thauvin
La joie du Marseillais Florian Thauvin © DAMIEN MEYER / AFP

Côté Lyonnais, « il ne faut pas avoir peur »

À Lyon, on pourrait également avoir la tête à Saint-Étienne (dimanche en championnat). Mais pas question pour le club rhodanien de faire l'impasse sur ce match retour contre Villarreal. Vainqueurs à l'aller (3-1), les joueurs de Bruno Genesio (51 ans) s'attendent à une rencontre calvaire, en Espagne, face à une formation qui peut encore inverser la tendance. « Villarreal est une équipe qui joue énormément au ballon. On l’a surtout constaté en première période où on a été mis en difficulté. On s’attend au même match qu’ici avec encore un peu plus d’intensité, assure Anthony Lopes (27 ans). Ils seront sûrement poussés par le public. Il faudra bien se préparer, être costaud défensivement et bien exploiter nos situations offensives. Il ne faut pas avoir peur. Si on commence à douter dans les têtes, cela ne peut que devenir compliqué. Il faut y aller avec un esprit de confiance ». Que les supporters marseillais et lyonnais se rassurent, les deux olympiques semblent prêts à terminer le boulot demain soir.

Benjamin Britault