Dimitri Payet en larmes, Antoine Griezmann en joie
Dimitri Payet en larmes, Antoine Griezmann en joie | AFP

Ligue Europa - OM - Atlético Madrid: Payet - Griezmann, destins opposés

Publié le , modifié le

Antoine Griezmann face à Dimitri Payet, c'était le match dans le match de la finale de Ligue Europa entre Marseille et l'Atlético Madrid, à Lyon. Dépositaires du jeu offensif de leur équipe, ils se savaient attendus pour décrocher leur premier titre européen en carrière. La balance a totalement penché en faveur du Madrilène, décisif avec un doublé (21e, 49e) pour un succès (3-0) de son équipe alors que le Marseillais abandonnait les siens après 30 minutes de jeu, blessé.

Ils rêvaient tous deux de soulever le trophée de la Ligue Europa. Ils rêvaient aussi de faire partie, jeudi soir, de la liste dévoilée par Didier Deschamps pour la Coupe du monde en Russie. Ce soir, Dimitri Payet a fait une croix sur le premier titre de sa carrière, et peut-être aussi sur un voyage en Russie en juin. Et Antoine Griezmann a mis fin à une série noire de défaites en finale (Ligue des Champions et Euro 2016) pour décrocher son premier titre européen chez les seniors, avec un doublé en prime.

Le contraste est terrible. A la 3e minute de cette finale, Payet aurait pu être décisif avec sa passe parfaite, mais Valère Germain n'avait pas cadré son tir seul face à Oblak. Il était aussi l'auteur de la seule frappe cadrée de l'OM pendant les 80 premières minutes, une volée dans les bras du portier des Colchoneros (19e). 28 minutes après la première occasion, à la demi-heure de jeu, le N.10 olympien s'écroulait sur le terrain, en larmes, contraint de quitter ses partenaires. Touché à la cuisse avant le match, il avait tenté le pari d'être aligné. Il l'a perdu.

Griezmann au sommet de l'Europe

A l'opposé, comme son équipe, Antoine Griezmann a souffert en début de match. Mais en deux coups, il a assommé son adversaire. Un mauvais contrôle d'Anguissa plein axe sur une relance de Mandanda, Gabi contre le ballon et se mue involontairement en passeur pour Griezmann, qui prenait à contre-pied le portier marseillais à la 21e minute. Et au retour des vestiaires, il échappait à Amavi pour tromper encore une fois Mandanda d'un petit piqué, pour le doublé (49e). 

Le natif de Mâcon inscrivait là son 8e but dans les compétitions européennes cette saison, plus 4 passes décisives. Il devenait en plus le premier joueur français à réaliser un doublé dans une finale de Coupe d'Europe. Ses statistiques étaient même plus impressionnantes en Ligue Europa, avec au moins un but inscrit à chaque tour de cette compétition (16e, 8e, quarts, demies, finale).

Il atteint ainsi un total de 29 buts en 48 matches avant, peut-être, un ultime tour de piste, avec l'Atletico, contre Eibar en fin de semaine, pour la dernière journée de la Liga, si ensuite il met le cap sur Barcelone. Antoine Griezmann, un serial-buteur qui sera très précieux pour mener l'équipe de France à la Coupe du monde.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze