Poyet

Ligue Europa - Mariupol-Bordeaux : les Girondins sur tous les fronts

Publié le , modifié le

Déplacement non sans risque en Ukraine en Europa League à trois jours de la reprise de la L1, visite annoncée du futur actionnaire américain, arrivées de recrues... ça s'active cette semaine du côté des Girondins longtemps passifs cet été.

Après les Lettons de Ventspils (0-1, 2-1), les hommes de Gustavo Poyet ont mercredi pris la direction d'Odessa, où ils retrouveront jeudi au 3e tour préliminaire aller le FK Mariupol. Cette formation est le partenaire privilégié du Chakhtar Donetsk qui lui prête chaque saison des joueurs. C'est un quasi novice sur la scène continentale (6 matches disputés dont 4 en 2004), formé à 90 % de joueurs locaux, dont une majorité d'internationaux espoirs. De surcroît, malgré sa qualification face aux Suédois de Djurgardens (1-1, 2-1 a.p.), elle n'est pas aux mieux: ses débuts en championnat sont laborieux (11e sur 12 après 3 journées).

Sérieux, solides et appliqués, les Girondins, avec leurs 8 victoires en 9 matches, ont a priori les moyens de franchir ce pallier. La première condition pour réaliser l'objectif estival: la phase de groupes. Il ne leur restera plus qu'un tour contre les Belges de la Gantoise ou les Polonais de Jagiollonia. "Ce sont des matches excitants à jouer qui permettent de se mettre bien dans le bain", souligne le latéral Maxime Poundjé.
 

Tapis rouge

Comme face aux Lettons, Bordeaux s'appuiera sur une colonne vertébrale expérimentée (Costil, Pablo, Plasil, Lerager s'il est remis de sa blessure au nez) bonifiée par une jeunesse précieuse et sans complexe à l'image de Jules Koundé ou Zaydou Youssouf. Les deux premières recrues, l'ailier nigérian Samuel Kalu, en attente d'un permis de séjour et le milieu croate d'Hajduk Split Toma Basic, qui s'est engagé ce mercredi, s'ils sont qualifiés, pourraient eux faire leur début dimanche contre Strasbourg, premier hôte de la saison en L1. 

Car Poyet l'a averti, "l'enchaînement des matches en cette période de préparation est compliqué si tu n'as pas l'habitude". Or, l'Uruguayen aura sûrement besoin de sang neuf avec un match prévu moins de 72 heures après celui d'Odessa et un long déplacement sur les bords de la mer Noire à digérer. Dans le même temps, le Château du Haillan va dérouler jeudi le tapis rouge à Joe DaGrosa, homme d'affaires américain à la tête du fonds d'investissement General American Capital Partners (GACP), en passe de racheter Bordeaux. 

Composition probable de Bordeaux:

Costil - Gajic, Koundé, Pablo, Poundjé - Lerager (ou Tchouameni), Plasil, Sankharé - Youssouf, Laborde, Kamano
 

AFP