Troisième finale d'europa League pour l'Aletico Madrid
Troisième finale d'Europa League pour l'Aletico Madrid | GABRIEL BOUYS / AFP

Ligue Europa : l'Atlético Madrid s'offre Arsenal et file en finale

Publié le , modifié le

Après 2010 et 2012, l'Atlético Madrid va disputer une troisième finale de Ligue Europa. Les Colchoneros ont dominé Arsenal (1-0, 1-1 à l'aller) grâce à un but de Diego Costa, dans un match marqué par la grave blessure de Laurent Koscielny. Arsène Wenger, qui disputait son 250e match de Coupe d'Europe, quittera donc Arsenal sans titre européen.

Le match : le duo Costa-Griezmann fait plier Arsenal (1-0)

A en croire les statistiques, la mission semblait presque impossible pour Arsenal. Obligés de marquer après leur match nul à l’aller sur leur pelouse (1-0), Arsène Wenger et ses hommes devaient trouver la faille pour réussir à tromper Jan Oblak, invincible à domicile cette saison en Ligue Europa.

La solution, les Gunners ne l’ont jamais trouvée. Auteurs d’une prestation solide dans l’ensemble malgré un manque d’inspiration offensive, il a surtout manqué le dernier geste aux Londoniens pour espérer faire douter l’Atletico. En bonne position, Aaron Ramsey manquait son contrôle devant Partey (53e) alors qu’Alexandre Lacazette voyait Godin repousser devant lui un bon centre d’Özil (61e). Et quand Arsenal trouvait enfin la cible comme sur cette frappe de Granit Xhaka, Oblak sortait le grand jeu pour repousser la frappe vicieuse du Suisse (63e).

Et comme souvent, l’Atletico a été clinique pour punir la moindre hésitation défensive d’Arsenal. Sur un mauvais renvoi de Chambers après un long ballon, Antoine Griezmann trouve Diego Costa dans la profondeur qui fusille Ospina malgré le retour de Bellerin (1-0, 45e+2). Sous les yeux de Diego Simeone, intenable dans sa loge après son expulsion du match aller, le duo madrilène a rendu fou l’arrière-garde d’Arsenal. Griezmann manquait le break sur un superbe travail de l’attaquant brésilien (67e) alors que ce dernier s’offrait une dernière occasion d’une frappe des 20 mètres, avant de sortir sous une ovation méritée du Wanda Metropolitano (83e). 

Diego Costa, ovationné par le Wanda Metropolitano
Diego Costa, ovationné par le Wanda Metropolitano © GABRIEL BOUYS / AFP

Le fait du match : Koscielny gravement blessé

Il est resté de longues minutes au sol, hurlant de douleur, frappant la pelouse de rage avant de sortir en larmes sur une civière, la tête entre les mains. On jouait seulement la 8e minute de jeu lorsque Laurent Koscielny s’est écroulé sur la pelouse après s’être blessé tout seul sur un mauvais appui.

Évacué sous les applaudissements du Wanda Metropolitano et devant un Antoine Griezmann inquiet pour son coéquipier de l’équipe de France, Laurent Koscielny s'est visiblement blessé au tendon d'Achille droit. Une blessure qui pourrait le priver de la Coupe du Monde en Russie, à deux semaines de l’annonce de la liste de Didier Deschamps.  

Ligue Europa : l'Atlético Madrid s'offre Arsenal et file en finale
© GABRIEL BOUYS / AFP

Le chiffre : Arsène Wenger s'arrête à 250

Il espérait s'offrir une sortie magnifique, en soulevant son premier titre européen avec les Gunners. Malheureusement pour Arsène Wenger, son aventure européenne s'arrête donc sur une demi-finale et aucun trophée, malgré une finale de coupe de l'UEFA en 2000 et une finale de Ligue des Champions en 2006. Le compteur de l'entraîneur français s'arrête donc à 250 matches de coupe d'Europe, à 19 unités seulement du big boss sir Alex Ferguson.

Mathieu Aellen