Arsène Wenger
Arsène Wenger espère un match sans incident. | ADRIAN DENNIS / AFP

Ligue Europa : Au-delà du match Arsenal-CSKA Moscou, la diplomatie

Publié le , modifié le

Les relations diplomatiques sont particulièrement tendues entre le Royaume-Uni et la Russie. En cause, l'empoisonnement d'un ancien agent russe sur le sol britannique. Dans ce contexte, une rencontre de Ligue Europa se trouve sous le feu des projecteurs : le quart de finale opposant les Londoniens d'Arsenal au CSKA Moscou, jeudi à 21h05. Si le coach des Gunners Arsène Wenger s'est dit "inquiet" quant au déroulement du match, il n'a pas discuté de la situation au sein du club.

Un match de Ligue Europa risque de dépasser les simples limites du terrain. CSKA Moscou - Arsenal (jeudi à 21h05)  ne s'apparente pas qu'à un choc pour se qualifier en 1/2 finale. Il se déroulera dans un contexte éminemment tendu entre le Royaume-Uni et la Russie. En effet, l'empoisonnement d'un ancien agent russe sur le sol britannique a fait renaître des souvenirs de guerre froide. Un climat particulièrement craint par le coach d'Arsenal Arsène Wenger : "Personne ne sait vraiment de quoi il en retourne. Il s'agit de relations diplomatiques un peu compliquées entre l'Angleterre et la Russie, explique du bout des lèvres le technicien français. J'espère que cela ne va pas affecter les deux rencontres, ni les supporters. Ni pour les Russes qui vont venir ici, ni pour les Anglais qui vont vouloir aller là-bas.

Tensions externes, pression interne

Arsène Wenger ne veut pas polluer l'esprit de ses joueurs, sûrement déjà affecté par une saison ô combien décevante : "La situation n'a pas été un sujet de discussion au sein de l'encadrement sportif ni entre les joueurs." La rencontre de jeudi (21h05) sera déterminante pour l'expérimenté Alsacien, entraîneur des Londoniens depuis 1996. En effet, la BBC a annoncé qu’Arsène Wenger quittera Arsenal cet été si le club ne parvient pas à gagner l’Europa League. Les Gunners (6e) accusent un retard de 13 points sur leur éternel rival Tottenham ; à sept matches de l'issue du championnat, les espoirs de qualification en Ligue des Champions en accrochant le 4e place s'amoindrissent de jour en jour. Un seul chemin reste envisageable : la victoire finale en C3. 

Benjamin Badache @Ben_Badache