Le gardien du Lokomotiv Marinato Guilherme dans un grand soir
Le gardien du Lokomotiv Marinato Guilherme dans un grand soir | AFP

Ligue Europa : Nice prend froid à Moscou et sort en 16e

Publié le , modifié le

L'OGC Nice ne verra pas les huitièmes de finale de la Ligue Europa. Dominée sur l'ensemble des deux matches, l'équipe de Lucien Favre s'est inclinée jeudi devant le Lokomotiv Moscou en seizième de finale retour (0-1), sur un but d'Igor Denisov. Déjà battus à l’Allianz Riviera à l'aller (2-3), les Aiglons se contenteront de lutter pour les places européennes en championnat.

Comme à l'aller, Nice n'a jamais été en mesure de prendre vraiment l'ascendant sur les Moscovites. Sous des températures glaciales (- 20 degrés annoncés), les Aiglons sont donc tombés (0-1) jeudi soir à Moscou. Très efficaces dans le jeu, les joueurs de Yuri Semin ont fait la différence au score grâce à Igor Denisov en première période et promettent d'être des adversaires redoutables pour la suite de la compétition.

Le réalisme russe

Il manquait plusieurs choses à Nice pour rivaliser avec un tel adversaire, à commencer par la réussite et la solidité défensive, si précieuses dans cette compétition. D'abord la réussite parce qu'après presque un quart d'heure, Nice a pris le contrôle du ballon. Avec une possession de balle de 60% en leur faveur, les Aiglons se sont procurés de nombreuses occasions sans jamais parvenir à marquer. Mario Balotelli a même touché la barre transversale par deux fois (12e et 18e).

Manquant de réalisme, Nice s'est heurté au froid réalisme russe qui a marqué sur sa première tentative cadrée du match. Denisov a trompé Benitez à la suite d'un cafouillage qui paraissait pourtant anodin (30e). En deuxième mi-temps, les Niçois sont désespérément restés inoffensifs. Malgré des tentatives de Pléa (61e) et de Less-Melou  (69e), le score n'a pas changé.  En toute logique, les Aiglons peuvent avoir des regrets.