Qualifications Euro féminin : Les Bleues tenues en échec par l'Autriche

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Eugénie Le Sommer face à l'Autriche

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Equipe de France féminine de football a concédé le match nul (0-0) face à l'Autriche ce mardi lors des éliminatoires de l'Euro féminin. Les Bleues manquent ainsi l'occasion de sécuriser la qualification. Les filles de Corinne Diacre avaient toujours marqué au moins un but dans chacun de leurs 20 derniers matches.

Après l'orgie de buts (11-0) face à la Macédoine du Nord, l'équipe de France féminine s'est heurtée à la défense hermétique de l'Autriche, et surtout, à une très grande gardienne. Dominatrices, les Bleues ne sont jamais parvenues à trouver le chemin du but, la faute à une grande Manuela Zinsberger dans les buts adverses. Les Bleues manquent ainsi l'occasion de prendre seules la tête du groupe devant les Autrichiennes. 

Un nul frustrant, qui n'efface pas les doutes

La sélectionneuse avait commencé sa période internationale par un choix fort mais décrié: la non-convocation de la capitaine Amandine Henry. Elle la termine par un match nul frustrant face à la 22e nation mondiale. Entre-temps, elle aura vécu une semaine d'isolement pour Covid-19, et elle aura dû gérer à distance les réactions de certaines Lyonnaises, choquées par l'absence d'Henry, leur coéquipière à l'OL.

Les joueuses et leur patronne avaient bien prévenu qu'il serait compliqué de passer 11 buts à l'équipe autrichienne, d'autant plus que celle-ci attendait depuis six mois de pouvoir rejouer devant son public, venu à plusieurs centaines (650 précisément) malgré les sept ou huit degrés affichés par le thermomètre et les restrictions en vigueur dans une Autriche qui comptait lundi 10 fois moins de nouveaux cas de Covid-19 qu'en France.

L'Autriche était remontée, en effet, et cela a posé des problèmes aux Bleues pendant une grosse vingtaine de minutes, celles-ci se faisant même une petite frayeur sur un ballon en retrait à la gardienne Pauline Peyraud-Magnin (17e), irréprochable par ailleurs. Et même lorsque les Françaises se sont mises à dominer, cela n'a pas suffi, à l'image de l'arrêt exceptionnel de la gardienne Manuela Zinsberger devant la tête à bout portant d'Aïssatou Tounkara (40e), bien servie par Wendie Renard.

Celle-ci s'est elle créé une belle occasion de la tête en seconde période (56e) avant une fin de match irrespirable, avec une tête au-dessus d'Elisa De Almeida (85e) et un dernier coup franc de Delphine Cascarino. Insuffisant pour faire mouche et aller chercher une victoire qui aurait apaisé le groupe France. L'apaisement, désormais, attendra le match retour.

Avec AFP

France tv sport francetvsport