Les Bleues ne font qu'une bouchée de la Macédoine

Publié le , modifié le

Auteur·e : Natacha Basdevant
Les Bleues face à la Macédoine du Nord

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les joueuses de l'équipe de France ont enchaîné les buts ce vendredi face à la Macédoine du Nord. Résultat un score fleuve de 11-0 ! Les Bleues ont remporté les trois points, sous les yeux des 600 spectateurs autorisés au stade de la Source à Orléans. Les joueuses de Corinne Diacre se hissent ainsi à la première place du groupe G, juste devant l'Autriche qu'elles affronteront mardi, dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2022.

Deux mains ne suffisent pas pour compter le nombre de buts marqués par la France ce vendredi. Au stade de la Source à Orléans, les joueuses de Corinne Diacre ont étrillé la Macédoine du Nord (11-0) et conforté leur position avantageuse en vue des qualifications pour l'Euro 2022. 

Et le festival commence dès les premières secondes. Impatiente, Valerie Gauvin attaque d'emblée, et ça passe. Sur un centre d'Elisa De Almeida, l'attaquante d'Everton marque de la tête. Premier but pour les Bleues, et le plus rapide de leur histoire, en 10 secondes, le ton est donné. La défenseur, passeuse sur ce premier but, en inscrira un, 38 minutes plus tard.

Éclair d'Eugénie

La capitaine du soir a montré l'exemple. But à la 5e minute, but à la 21e minute. Eugénie Le Sommer a inscrit un doublé en première période. Et malheureusement pour les Macédoniennes, l'attaquante Lyonnaise a réitéré en seconde période. Avec quatre buts en un match Eugénie Le Sommer maintient son statut de meilleure buteuse en équipe de France (85 buts inscrits) et creuse même l'écart.

Le Sommer avait une double mission. Apporter des buts aux siennes, comme d'habitude, mais aussi insuffler de la sérénité dans ce groupe ballotté depuis plusieurs jours. Ce qu'elle a fait tout au long de la rencontre avec beaucoup de sérieux, en haranguant ses coéquipières et en n'hésitant pas à les réunir au centre du terrain à la mi-temps, pour un ultime discours motivant.

Sans pression

Malgré les tensions affichées publiquement, les Bleues présentes sur le terrain ont su faire preuve d'esprit d'équipe comme l'a souligné la capitaine en fin de match."On a répondu présentes, tout le monde était concerné". Les buts ont donc défilé sous les yeux des quelques 600 spectateurs autorisés dans le stade.

à voir aussi Bleues: Diacre se passe d'Henry et convoque la jeune Oriane Jean-François Bleues: Diacre se passe d'Henry et convoque la jeune Oriane Jean-François

Après avoir appris la non-convocation de leur coéquipière à l'OL, Amandine Henry. Wendy Renard avait relevé sur Canal+ une "atmosphère pas bonne", tandis que Amel Majri avait reconnu des "tensions" dans un entretien à l'AFP.

Ce soir, les joueuses de l'équipe de France étaient encadrées par l'adjoint de Diacre, Eric Blahic. Mais l'entraîneuse, absente physiquement en raison du Covid-19, a fait sentir sa présence dans le choix de la composition. Les cadres Renard et Majri ont commencé (et fini) la rencontre sur le banc, laissant place à Estelle Cascarino en défense centrale et Viviane Asseyi sur le côté gauche de l'attaque. Une combinaison qui s'est avérée efficace.

Les Bleues prennent la tête du groupe G

Cette rencontre, contre la 129e nation au classement Fifa, a permis aux Bleues de détrôner l'Autriche à la tête au classement du groupe G. Trois points bienvenus, d'autant plus que les deux équipes auront le l'occasion de s'affronter ce mardi en Autriche.

à voir aussi Bleues : "Mon poste fait des jaloux", affirme Corinne Diacre Bleues : "Mon poste fait des jaloux", affirme Corinne Diacre