Euro 2022 : les Bleues frappent très fort pour leur dernier match de qualification

Publié le , modifié le

Auteur·e : Célia Sommer
Equipe de France féminine
La France reste sur une série de 29 rencontres consécutives sans défaite lors de matches de qualification à l'Euro. | DAMIEN MEYER / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les Bleues, déjà qualifiées pour l’Euro 2022, se sont imposées 12-0 face au Kazakhstan ce mardi soir. Au total, la France a inscrit 44 buts en 8 rencontres de qualification à l'Euro 2022, sans en encaisser un seul. Elles signent une treizième victoire consécutive. Six joueuses ont marqué un premier but en équipe de France.

Les Bleues espéraient terminer l’année avec une nouvelle victoire. C’est chose faite, sans même trop forcer. Les joueuses de Corinne Diacre, en tête du Groupe G et déjà qualifiées pour l'Euro 2022 après leur match face à l’Autriche vendredi dernier, recevaient le Kazakhstan, ce mardi soir, au Stade de la Rabine à Vannes. Au terme d’un match qu’elles ont largement dominé, elles se sont imposées 12 buts à 0. Elle ne passent pas loin de leur record (14-0 face à la Bulgarie en novembre 2013) et poursuivent leur excellente série, avec 13 matchs consécutifs sans avoir concédé la moindre défaite.

La sélectionneuse française a effectué beaucoup de changements dans son onze de départ à l’occasion de ce dernier match des qualifications à l’Euro 2022. Les Lyonnaises ont notamment été mises au repos, avant leurs rencontres en Ligue des champions les 9 et 15 décembre prochain. Seule Majri a débuté à gauche, avec à droite, Diani, de retour de blessure, et Katoto en pointe. Dali a débuté à la place d’Henry au milieu, et Cascarino a remplacé Renard dans l’axe.

Les Françaises sont très rapidement entrées dans leur match, marquant à 5 reprises en moins de 20 minutes. Le compteur s’ouvre dès la 5e minute, avec un but de De Almeida. Katoto et Diani ont toutes les deux inscrit des doublés.

C’était aussi une soirée de grandes premières : Périsset (21e sélection), Cascarino (5e sélection), Laurent (7e sélection), Morroni (5e sélection), Baltimore (1e sélection) et Matéo (1e sélection) se sont offerts leur premier but sous le maillot bleu, après une frappe de Dali. 

Un climat toujours tendu 

Si les joueuses ont une nouvelle fois répondu présentes sur la pelouse, l’équipe de France reste sous tension. "C'est pas moi qui pollue l'atmosphère, moi je fais mon travail. Je fais des choses, après ça plait ou ça plait pas, a confié à l'AFP Corinne Diacre à l'issue du match. En attendant je peux vous assurer que mon travail c'est d'emmener cette équipe de France au plus haut niveau." Avant de conclure qu'après cette victoire, "Il faut voir le verre à moitié plein".

à voir aussi Tensions chez les Bleues : la dernière mise au point de Corinne Diacre avant de défier le Kazakhstan Tensions chez les Bleues : la dernière mise au point de Corinne Diacre avant de défier le Kazakhstan

Une réunion s’est tenue samedi, à la demande des joueuses. Mais les problèmes entre le staff et les joueuses n’ont pas été réglés. La sélectionneuse a déclaré lundi que, "comme dans toute discussion, il y a eu des choses négatives mais aussi des positives".  Elle a ensuite confirmé qu’elle avait bien prononcé la phrase "tout se paye un jour" à Amandine Henry.

Mais pour le président de la FFF, Noël Le Graët, tout cela n’a que peu d’importance. "Je ne vois vraiment pas pourquoi ce ne serait pas le cas (continuer avec Diacre jusqu’à l’Euro 2022), a-t-il déclaré à nos confères de Ouest France. Elle a perdu combien de matches ? Que Corinne soit fâchée avec Pierrette, Paulette… L’important, c’est qu’elle gagne et qu’elle ne perde pas un match."