Martin Terrier serial buteur des Bleuets
Martin Terrier le serial buteur des Bleuets | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Espoirs : les Bleuets renversent le Luxembourg, encore sauvés par Terrier

Publié le , modifié le

Martin Terrier a encore sauvé les Bleuets sur la route de l'Euro-2019: auteur d'un doublé contre le Luxembourg (3-2), lundi à Esch-sur-Alzette, le Strasbourgeois a permis aux espoirs d'aligner leur troisième victoire en trois matches de qualifications à l'Euro des moins de 21 ans. Les Bleuets figurent seuls en tête du groupe 9, où la première place uniquement est qualificative, et comptent deux points de plus que la Slovénie après trois journées.

Jamais deux sans trois... Déjà menée lors de ses deux premières rencontres contre le Kazakhstan (4-1) et le Monténégro (2-1) avant d'inverser la tendance, l'équipe de France espoirs a récidivé pour la troisième fois après avoir été menée 2-0 à la mi-temps. Et comme devant Kazakhs et Monténégrins, l'artisan principal de la remontada s'est appelé Martin Terrier, qui totalise désormais six buts en trois sélections. "C'est vrai que c'est un très bon ratio", a-t-il rigolé au micro de Canal+ Sport. Avant d'analyser: "On a très mal démarré le match, on s'est bien engueulés à la mi-temps car on n'avait pas le droit de montrer ce visage. Il fallait marquer très vite en début de deuxième mi-temps."

Lundi, le Strasbourgeois a vu ses deux belles performances récompensées par son sélectionneur Sylvain Ripoll, qui l'a titularisé à la place de Samuel Grandsir. Mais ce changement n'a pas empêché les Bleuets de retomber dans leurs travers. Apathiques en début de rencontre, ils ne pouvaient qu'observer de loin l'appel de balle d'Edvin Muratovic, qui, bien lancé en profondeur, venait lober Bingourou Kamara, trop audacieux dans sa sortie (9e). Ce même Muratovic, remuant, surprenait ensuite Issa Diop d'un crochet dans la surface, puis transformait un penalty logique avec lucidité (2-0, 27e).

Pour pallier un Moussa Dembélé malheureux (9e, 30e), un Tanguy Ndombélé entreprenant mais imprécis (14e, 54e, 63e), il a fallu rappeler l'homme providentiel : Terrier, qui ramenait d'abord les Bleuets à 2-1 après un joli service de Benjamin Pavard (47e), avant d'acter la victoire des U21 par une frappe aux 18 mètres (87e). Entre temps, Lys Mousset avait égalisé de la tête (75e), pour son second but dans la compétition.

AFP