Espoirs - Le cas Mvila sera traité différemment

Publié le , modifié le

Le cas de Yann Mvila sera traité différemment de ses quatre coéquipiers de l'équipe de France Espoirs convoqués jeudi devant la commission de discipline de la Fédération (FFF), en raison de son statut.

"Il s'était déjà fait repérer par un comportement qu'il ne faut pas avoir, même si ce n'était pas le plus grave", a dit cette source en référence au rappel à l'ordre infligé fin juillet à Mvila par la même commission de discipline pour son comportement à l'Euro-2012 (ne pas avoir serré la main d'un équipier et du sélectionneur à sa sortie de France-Espagne). "Il aurait dû être l'élément modérateur, par son expérience, sa stature, son âge plus avancé que les autres, il aurait dû jouer le rôle d'un grand frère positif, a poursuivi la source. Il sera difficile de traiter le cas Mvila comme les autres".

Le milieu rennais s'était offert une sortie nocturne à Paris, au départ du Havre, avec quatre coéquipiers (Chris Mavinga, Wissam Ben Yedder, Antoine Griezmann et Mbaye Niang) au lendemain du match aller des barrages qualificatifs pour l'Euro-2013 Espoirs (victoire 1-0 contre la Norvège). Trois jours plus tard, les "Bleuets" étaient battus 5-3 en Norvège et éliminés.