Zinédine Zidane
Zinédine Zidane | AFP - ANADOLU AGENCY - EVRIM AYDIN

Zidane suspendu trois mois

Publié le , modifié le

Zinédine Zidane va être suspendu de banc d'entraîneur de la réserve du Real Madrid pendant trois mois en raison de diplômes non conformes. Le Français a désormais dix jours pour faire appel de cette sanction mais le club madrilène a d'ores et déjà annoncé qu'il contesterait cette décision.

D'abord annoncée par le quotidien espagnol Marca, la nouvelle a été officialisée peu de temps après : Zinédine Zidane encourt une suspension de banc de trois mois pour diplômes non valides pour coacher le Real Madrid "B". La fonction d'entraîneur de Zinédine Zidane était contestée par une enquête du comité de la compétition suite à une plainte d'un réseau d'écoles privées d'entraîneurs. Ces derniers reprochaient à l'ex-adjoint de Carlo Ancelotti de ne pas avoir tous les modules nécessaires à la pratique de sa fonction. Ce dernier avait répliqué dimanche soir sur Canal + qu'il se sentait "agressé par quelques personnes privées qui voulaient se faire de la publicité sur son dos". Risquant jusqu'à six mois de suspension de banc "Zizou" n'a écopé de la moitié de cette peine mais saura-t-il l'accepter ?

Le Real au soutien

Lui qui avait enfin trouvé la bonne carburation avec la "Castilla" (invaincue depuis 6 matchs) dispose de dix jours pour faire appel de cette décision. D'autant qu'il se pose en victime et insiste sur le fait qu'il n'a en aucun cas cherché à usurper ses fonctions : "C'est quand même hallucinant qu'il y ait aussi peu de monde pour me défendre et expliquer que je n'ai pas eu de passe-droit. Je ne contourne pas la difficulté et certains en profitent pour me cracher dessus", déplorait-il récemment dans le Figaro. Le club "merengue" lui, n'a pas attendu pour réagir : "Suite à la sanction imposée par le Comité de compétition (de la Fédération  espagnole), le Real Madrid manifeste son désaccord absolu avec cette  résolution", indique le club tout en précisant qu'il épuisera "toutes les voies légales" contre  la sanction imposée.

Le Real Madrid manifeste dans un communiqué "son désaccord absolu" avec la  sanction, qui concerne aussi le premier entraîneur du Real Madrid Castilla,  Santiago Sanchez. "Zinédine Zidane est habilité par la Fédération française de football pour  exercer en tant que premier entraîneur dans la catégorie dans laquelle il se  trouve au Real Madrid Castilla (Segunda B, la troisième division espagnole),  comme accrédité par le certificat émis par cette Fédération le 13 octobre  2013", poursuit le communiqué. "Le Real Madrid épuisera toutes les voies légales, considérant que cette  décision ne respecte pas le droit", conclut-il.

L'appui de la FFF n'a pas suffi

La Fédération Française de Football avait apporté son écot dans cette affaire en précisant qu'elle allait envoyer une lettre à son homologue espagnole pour certifier que Zidane dispose d’une dérogation qui l’autorise à entraîner un club professionnel. Dans la lettre destinée à le soutenir, la FFF devait également spécifier que l'ex numéro 10 avait récolté de très bonnes notes à ses premiers examens et que la dernière étape de son cursus professionnel pour devenir entraîneur ne relevait que de la simple formalité. Un argument que la Fédération Espagnole de Football ne semble pas avoir entendu... 

Julien Lamotte