Villarreal Giuseppe Rossi joie bras levé 10 2010
Giuseppe Rossi (Villarreal) | AFP - Jose Jordan

Villarreal et Real aux basques de Valence

Publié le , modifié le

Valence (16 pts) et Villarreal (15 pts) réalisent un début de saison tonitruant, avec 5 victoires en 6 journées, et devancent le Real (14 pts, 6-1 face à La Corogne avec un doublé de Ronaldo) le Barça (tenu en échec par Majorque, 1-1, 13 pts). Villarreal s'est imposé à domicile face à Santander grâce à des buts de Nilmar (8e) et du "Bambino" Rossi (13e). En pleine forme, le Brésilien conforte sa première place au classement des buteurs (5 buts).

Le FC Séville, déjà vainqueur à Dortmund en Europa League (1-0) avec son nouvel entraîneur, Gregorio Manzano, a confirmé son redressement en surclassant l'Atletico Madrid (3-1) dimanche en Andalousie. Séville menait 2-0 après 45 minutes (Negredo 29e, Perotti 35e). Sept minutes à peine après la pause (52e), Kanouté achevait l'Atletico, perdu en défense en l'absence de Godin (blessé) et inoffensif en attaque sans Agüero (blessé) ni Reyes (suspendu). Le tenant de la C3 a toutefois sauvé l'honneur par Diego Costa (58), entré à la mi-temps. Getafe a remis à sa place (3-0) le promu Hercules Alicante, forcément devenu ambitieux depuis ses victoires à Barcelone (2-0) et face à Séville (2-0).

Le Barça, de son côté, a concédé le match nul (1-1) au Camp Nou contre une belle formation de Majorque. Les Catalans perdent donc deux points sur les trois équipes qui le précèdent. Privé de Xavi (repos), de David Villa (suspendu) mais aussi de  Puyol et Busquets (sur le banc), Barcelone s'est perdu en route contre Majorque. Très bien entré dans le match, le champion en titre a ouvert le score par Messi (21e), d'une  frappe du pied gauche enroulée avec une étonnante facilité. Mais il s'est fait reprendre juste avant la mi-temps sur un corner (tête de Nsue, 43e) et a ensuite souffert après la pause face à l'équipe de Michael Laudrup.

Dans le dernier match de la soirée, le Real Madrid a régalé ses supporters. Même si Juan Rodriguez a sauvé l'honneur (78e), les buteurs madrilènes se sont bien amusés (Cristiano Ronaldo (4e, 89e), Özil (24e), Di Maria (34e),  Higuain (53e), Zé Castro (60e c.s.c.)).Une défense toujours aussi solide, un milieu étouffant et une attaque enfin irrésistible: l'équipe de Mourinho a livré son meilleur match de la saison. Après avoir doublé le rival barcelonais, reste maintenant à reprendre les deux leaders.