Barcelone
Le Barça aura attendu plus de 70 minutes avant de trouver la faille | JOSEP LAGO / AFP

Vermaelen offre les trois points au Barça

Publié le , modifié le

Malgré une domination sans partage durant 90 minutes, Barcelone a plus que lutté pour venir à bout d’une vaillante équipe de Malaga (1-0). En manque d’inspiration et face à un Kameni en feu, les Catalans se sont finalement imposés grâce à un but de Thomas Vermaelen et enchaînent avec un deuxième succès consécutif en Liga.

Longtemps les supporters Catalans ont cru revivre le scénario de la saison dernière. Le 21 février dernier, Malaga avait réussi à contenir les offensives Barcelonaises et aller chercher son premier succès au Camp Nou depuis 16 ans. Pendant 70 minutes, le Barça a cru ne pas réussir à forcer le verrou Andalou, butant à chaque fois sur un Carlos Kameni infranchissable. La lumière est finalement venue du revenant Thomas Vermaelen.

Deux penalties oubliés

Pourtant, c’est avec du très lourd offensivement que le Barça entrait sur la pelouse du Camp Nou. De retour de blessure, Neymar récupérait le côté gauche de l’attaque Barcelonaise pour reformer le destructeur trio MSN aux côtés de Luis Suarez et Lionel Messi. Très vite, les hommes de Luis Enrique prennent le contrôle du match et affichent près de 82% de possession après 10 minutes de jeu ! Une main mise pourtant stérile avec un Barça en manque d’inspiration offensive malgré un Andres Iniesta de gala. Le milieu de poche Espagnol régale ses partenaires et distribue les caviars comme sur cette passe dans la surface pour Suarez en légère position de hors-jeu (10e) ou cette transversale lumineuse pour Sergi Roberto, bien gêné par la sortie de Carlos Kameni, le portier Andalou (34e). Le Barça tente mais rien ne veut sourire aux Catalans lors de cette première période. Luis Suarez se voit refuser un but pour une poussette sur Marcos Angeleri (5e), Javier Mascherano trouve la barre sur un centre de Messi (25e) et l’arbitre oublie deux penaltys en deux minutes sur Neymar et Luis Suarez. Une inneficacité qui aurait pu coûter cher aux Catalans si l'inspiration géniale de Juankar - une frappe de plus de 50 mètres - avait trouvé les filets d'un Claudio Bravo plus qu'avancé. 

Vermaelen, le retour gagnant

Face à une équipe de Malaga très regroupée et qui verrouillent les espaces, les Catalans ont souffert, peu aidés certes par un Carlos Kameni en feu. Le gardien Andalou a écoeuré les joueurs Barcelonais, que ce soit Lionel Messi (24e, 51e, 58e, 65e, 70e, 83e), Luis Suarez (35e, 77e) ou encore Neymar (32e). Kameni aura tout arrêté, ou presque. Il n'aura finalement que retardé l'échance puisque sur un centre du Luis Suarez repoussé de nouveau par le portier Camerounais, c’est finalement Thomas Vermaelen qui finit par percer la muraille Andalouse (73e). Le Belge, arrivé l’été dernier mais blessé pendant quasiment toute la saison, a profité des absences de Gerard Piqué et Daniel Alves pour s’installer dans le onze de départ de Luis Enrique depuis le début de saison. Ce but, sous forme de délivrance, permet à Vermaelen de balayer d’une main ces mois de doutes et de propulser le champion d’Espagne en titre en tête du classement avec six points. A défaut d'avoir retrouvé son jeu flamboyant et son efficacité offensive, le Barça s'en contentera.

Mathieu Aellen